Emilio Pucci

05/02/07 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Weekend

Emilio Pucci

© Reuters

Le marquis Emilio Pucci di Barsento (né à Naples en 1914) eut un parcours singulier. Il fut successivement pilote dans les Forces aériennes italiennes, bourgmestre de Florence et champion olympique de ski en 1934 ! Il confectionna d'ailleurs lui-même ses combinaisons de ski.

Après la Seconde Guerre mondiale, le photographe Toni Frissel du magazine américain Harper's Bazaar lui demanda de créer un équipement de ski pour dames afin d'illustrer un reportage sur la mode hivernale en Europe. Pucci prit rapidement goût à la création et ouvrit une boutique à Capri en 1949. Très vite, ses "pantalons Capri" furent pris d'assaut. Son premier défilé de mode eut lieu à Florence en 1951 et durant les années 1950, Pucci bâtit sa réputation de styliste de vêtements de sport grâce à des dessins brillants et des vêtements de jour confortables.

En 1959, il épousa Cristina Nannini avec qui il eut deux enfants: Alessandro et Laudomia. Sa collection haute couture de 1962 rendit hommage à Jacqueline Kennedy. Il imagina alors un jersey de soie imprimé et infroissable, inspiré des blasons de sa famille. Dans les années 1960, plus révolutionnaires, ses vêtements colorés furent très branchés. Ses créations se retrouvèrent dans des lieux étranges: l'équipage d'Apollo 15, par exemple, emporta sur la lune un drapeau créé par Pucci !

En 1989 et en 1990, Pucci connut un boom lorsque Madonna et Paloma Picasso - entre autres - se firent photographier avec ses vêtements. En 1990, deux ans avant son décès, Emilio cessa toute création. Son fils Alessandro (30 ans) prit la relève mais mourut tragiquement, en 2000, dans un accident de voiture. Sa fille Laudomia s'occupa, durant quelques années, de la partie créative. En novembre 2000, ce fut au tour du Portoricain Julio Espada de dessiner la collection jusqu'en avril 2002, date à laquelle le Français Christian Lacroix lui succéda. Ce dernier quitta à son tour la maison Pucci en 2006 et fut remplacé par le Britannique Matthew Williamson.

G.T.

En savoir plus sur:

Nos partenaires