Enquête : Qui achète la mode belge ?

20/09/16 à 15:50 - Mise à jour à 16:45

Source: Weekend

Noyés entre les multinationales et les e-boutiques, les Belges ont tendance à bouder les labels du pays. Des enseignes qui ont pourtant besoin d'eux, comme le révèle l'enquête réalisée par Le Vif Weekend en collaboration avec le site Vente-Exclusive.

De la planète mode belge, on ne cite souvent que les grands : Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Martin Margiela, Edouard Vermeulen... Ceux qui défilent à Paris, dirigent les prestigieuses maisons et habillent les stars. Notre industrie fashion ne se résume pourtant pas à ces noms sertis de paillettes. Des dizaines de marques de prêt-à-porter plus commerciales, parfois qualifiées de " moyen de gamme ", tirent leur épingle du jeu, dans un climat économique pourtant défavorable. Xandres, Essentiel, Bellerose, Rue Blanche... continuent d'enregistrer des ventes satisfaisantes, là où d'autres ont déclaré faillite, à l'instar de Mer du Nord, en 2014, ou de Talking French, en 2015.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires