Eva Herzigova, le retour

18/07/08 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Weekend

Le mannequin tchèque sera le visage de la marque Louis Vuitton pour l'hiver 08-09.

Eva Herzigova, le retour

© Mert Alas et Marcus Piggott / Document Vuitton

La tendance serait-elle aux "anciens top models ressuscités" ? Après la décision de la maison Yves Saint Laurent de choisir Naomi Campbell comme égérie de sa prochaine campagne automnale, voici que Louis Vuitton annonce à son tour le nom d'une ancienne gloire des podiums comme nouveau visage de ses prochaines pubs pour l'hiver 08-09. L'heureuse élue n'a en effet pas 18 ans, ni 20 ans, ni même 25 ans, mais bel et bien 35 ans joliment accomplis puisqu'il s'agit de la Tchèque Eva Herzigova, maman depuis un an à peine.

Marc Jacobs, directeur artistique de Louis Vuitton, justifie ce choix en affirmant qu'Eva Herzigova incarne "la femme ultime" et que sa beauté sculpturale sert à la perfection le thème graphique et architectural de la campagne. Superbes, les visuels saisissent le top model dans une série d'attitudes héroïques qui contrastent fortement avec l'atmosphère des campagnes récentes. Dans la première image, qui paraîtra en août prochain dans les magazines internationaux, Eva porte le manteau de vison blanc de la saison, resserré à la taille par une large ceinture à boucle en métal sculpté, et brandit le nouveau sac Jasmine en denim Monogramouflage, fruit de la collaboration créative récurrente entre Marc Jacobs et l'artiste japonais Takashi Murakami.

"Pour l'automne/hiver 08-09, il était vraiment important pour nous que la campagne de publicité reflète l'esprit architectural du prêt-à-porter, poursuit Marc Jacobs. Comme pour le défilé, nous nous sommes fortement inspirés des photos des années 80, revisitée de façon très contemporaine, presque futuriste." Par une journée d'hiver claire et lumineuse, les photographes Mert Alas et Marcus Piggott ont fixé la scène à New York, près de l'Unisphere, le monumental globe terrestre en acier érigé à l'occasion de l'exposition universelle de 1964 au coeur du parc de Flushing Meadows. C'est évident : Eva assume à mort.

Frédéric Brébant

Nos partenaires