Californie à la folie selon Kenzo

30/06/13 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Weekend

En voulant rendre hommage à leur home state, la Californie, Humberto Leon et Carol Lim ponctuent leur collection de motifs de vagues stylisés. Chez Dior, Kris Van Assche nous offre une leçon de géométrie toute en rigueur.

Californie à la folie selon Kenzo

L'esprit des surfeurs californiens avait déjà soufflé sur les collections de Julien David et de Philipp Lim plus tôt dans la semaine. Laissant parler ce qui pourrait bien ressembler à une version stylisée du mal du pays, Humberto Leon et Carol Lim signent pour Kenzo un vestiaire relax et facile à vivre, ponctué d'éclats graphiques - la vague s'imprime partout, du rouleau clairement reconnaissable aux gouttes d'eau regardées de tout près - et de messages tagués. " Nous avons décidé que le loose, la fluidité, l'oversize pouvaient se combiner avec des volumes déconstruits tout autant que des broderies, expliquent les deux créateurs. Une manière de symboliser la collision entre fulgurances de la vie urbaine et nonchalance de la plage. " Aux pantalons de lin et coton coupés 3/4 répondent des manteaux, des pulls et des vestes fendus sur les côtés, l'un des détails fashion de la saison.

Chez Dior Homme, le labyrinthe de miroirs dans lequel se reflétaient les mannequins accentuait l'impression (voulue) de répétition, Kris Van Assche ayant décidé de reproduire des variantes de vestes et de pantalons - du modèle classique au short mini - déclinés dans des versions noire, bleue et bordeaux. Des pièces sur lesquelles se dessinaient parfois des patchworks de formes géométriques de couleurs, de textures et d'éclat différents, inspirés par le travail de l'artiste John Chamberlain.

Sagesse souple et tranquille enfin chez Hermès où Véronique Nichanian s'appuyant sur une palette de gris, de bleus, de blanc et de terre de Sienne réussit une fois de plus à twister ses basiques avec élégance - on pense notamment à ses chemises à col foulard détachable ou encore le sweat en laine technique devant et agneau derrière sur lequel s'imprime un cheval argenté en trompe-l'oeil - et ose elle aussi la salopette de mécano. Chicissime, assurément.

Isabelle Willot

Nos partenaires