Dans le jardin de Gucci (en images)

23/02/17 à 12:30 - Mise à jour à 12:49

Premier jour de la Fashion Week de Milan, avec Gucci. Au programme: extravagance, esprit 'no gender', inspirations bucoliques et applaudissements.

Pour sa collection automne-hiver 17-18, Alessandro Michele nous emmène en promenade, dans le jardin d'un alchimiste, qui prend ce qui l'entoure, le transforme, lui donne une nouvelle vie. Comme à son habitude, le créateur de la maison Gucci ne lésine pas sur les looks excentriques, à la limite du kitsh, et poursuit sa réflexion sur le mélange des genres, avec des looks androgynes (talons et tops moulants compris), qui conviennent aussi bien pour l'un que pour l'une - la marque a d'ailleurs choisi de faire défiler ses deux lignes, Homme et Femme, en même temps.

Les belles se promènent une ombrelle à la main; les beaux ont des imprimés fleuris sur les épaules, des bagues en forme d'insecte accumulées aux doigts. Il y a des touches de mystique et de références victoriennes (ces cannes de dandy, ces noeuds noués autour du cou, ces gimmicks punk...) mâtinées d'accents sportswear (via les headbands, les justaucorps échancrés, les chaussettes en laine qui tire-bouchonnent sur les chevilles). Impressionnant, chaque silhouette semble contenir une histoire à elle toute seule, tant chaque pièce paraît avoir été longuement réfléchie et soignée jusque dans les moindres détails.

Le public ne s'y est pas trompé. Une standing ovation en guise de bravo, avec Florence Welch, Jared Leto, Charlotte Casiraghi, Alexa Chung, Salma Hayek ou encore le rappeur A$AP Rocky, au premier rang du défilé.

Catherine Pleeck

Suivez la Fashion Week de Milan en direct sur Instagram, via @levifweekend et @catherinepleeck

En savoir plus sur:

Nos partenaires