Défilés milanais: Cinq films masculins pour l'été 2010

22/06/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

Couleurs effrontées ou blanc immaculé, l'homme de l'été prochain sera frais, lumineux et dynamique selon les tendances affichées dimanche par les défilés milanais de prêt-à-porter. Découvrez les déclinées en cinq films cultes.

Couleurs effrontées ou blanc immaculé, l'homme de l'été prochain sera frais, lumineux et dynamique selon les tendances affichées dimanche par les défilés milanais de prêt-à-porter. Découvrez les déclinées en cinq films cultes.

Jil Sander : Peindre et faire l'amour

Raf Simons, grand habitué des hommages arty, exprime à travers cette collection dominée par le blanc et la légèreté des matières son admiration pour le peintre Tsuguharu Foujita. Tous les mannequins adoptent la coupe au bol de cet artiste japonais de la première Ecole de Paris, certains ont même chaussé ses petites lunettes à la Le Corbusier et les plus chanceux portent un t-shirt recouvert d'un imprimé d'une de ses toiles au trait sensuel. Car au-delà de la touche radicale propre à Raf Simons, il se dégage de ce vestiaire une forme d'érotisme éthéré et vaporeux. Et de l'amour, selon les mots du créateur, qui a confié backstage à Suzy Menkes : "it's a message of love - very pure, very simple". Dont acte.

Retrouvez toutes les photos des défilés de la fashion week de Milan sur notre site Catwalk Weekend

Burberry : Rain Man

Christopher Bailey poursuit pour sa part son hommage à son pluvieux Royaume. Sa collection provoque une sensation ambivalente comme la mélancolie. Comme celle qui nait quand le soleil joue à cache-cache avec la pluie et les nuages. Au son d'une très jolie reprise "unplugged" du hit "Umbrella" de Rihanna par les Manic Street Preachers, Bailey propose une garde-robe taillée pour les météos dubitatives, du trench-coat à la grande veste de pêcheur réinterprétée en version sport en passant par d'ultralégers chandails pastels.

Gucci : OSS117, Rio ne répond plus

Frida Giannini nous emmène sur les plages du Brésil, où l'on croise de jeunes playboys en costume blanc (couleur qui fait son grand retour sur les catwalks), des surfeurs en combi néoprène et des dragueurs de nuit en costume indigo - le nouveau noir, selon la maison. Le tout mâtiné de motifs seventies et kilims pour un effet Martini sunset, baby.

Vivienne Westwood : Pirates des caraïbes

La papesse du punk ne perd pas un poil d'énergie,comme le prouve cette collection bien barrée, où se mêle un pirate black en slip argent muni d'un sabre, le Joker de Batman en pantacourt, un bad-boy sapé preppy, Robin des Bois, Capitaine Fracasse et Zorro.

Versace : Il était une fois la légion

Donatella Versace confirme la tendance "voyage" (voir post 1). Elle dédie sa collection à la légion étrangère. Si l'on préfère ne rien savoir des fantasmes qui l'ont poussée à dessiner ces fringues, on constate simplement qu'elle a été très bien inspirée. On aime ses tenues fluides coupées pour la chaleur du désert, ses t-shirts poids plume et ses tuniques ethniques, clins d'oeil aux djellabah et autres kurtas. Une délicatesse à laquelle la maison milanaise ne nous avait pas habitués. Coup de coeur.

Baudouin Galler


Découvres toutes les photos des défilés sur Weekend Catwalk
Inscrivez-vous à notre newsletter des défilés ici

Nos partenaires