Dries Van Noten, roi du print

29/09/11 à 09:19 - Mise à jour à 09:19

Source: Weekend

C'est beau une ville la nuit. Surtout si elle est photographiée par James Reeves - peu importe que ce soit Londres, New York, Vegas ou Beyrouth, leurs fenêtres éclairées constellent le ciel noir, on dirait des étoiles colorées.

C'est si beau, une ville la nuit, que cela peut devenir un print totalement littéral pour une robe manteau à l'ampleur volontaire, avec fronces à la taille, mais si loin du corps que c'est juste pour en rappeler l'existence. Avec Dries Van Noten, on n'est pas à un imprimé près. Dans l'ordre chronologique de son défilé, on a vu des gravures XVIIe siècle, façon jardin à l'italienne, en noir et blanc, puis la jungle, si verte, luxuriante et puis ces néons qui tracent les mots " circus circus ", cette vue carte postale d'un pont lumineux ou ces trouées colorées dans des gratte-ciel à peine visibles. De là à rebroder ces petites taches de couleurs avec des strass ton sur ton, le créateur belge n'a pas hésité. Cela donne donc ceci, c'est confondant d'élégance, n'hésitez pas à zoomer. Son titre n'est pas usurpé.

Anne-Françoise Moyson

Tous les défilés sur Catwalk Weekend

En savoir plus sur:

Nos partenaires