Êtes-vous rockabilly, business woman ou d'humeur cocoon ?

28/02/11 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Source: Weekend

Chacun son rythme, à la Fashion Week de Milan. Coup d'oeil sur les partitions de Dolce & Gabbana, Marni, Salvatore Ferragamo et Missoni.

Êtes-vous rockabilly, business woman ou d'humeur cocoon ?

La BO deSalvatore Ferragamo : des bruits de pas, accompagnés par " Let's stay together " de Tina Turner.

Le répertoire de Massimiliano Giornetti, directeur artistique de Salvatore Ferragamo, tourne en boucle, durant tout le défilé. Une ode aux femmes d'affaires qui n'oublient pas d'être séduisantes et élégantes. Du noir, du gris ou du blanc. Exclusivement. Des motifs pied de poule, à pois ou prince de Galles. Principalement. La pochette rigide et les escarpins pointus vertigineux fonctionnent sur le même refrain. Tout est coordonné, maîtrisé. Les robes portefeuille drapées sont belles comme jamais ; le décolleté en V, très profond, jamais too much. Quand vient le soir, satin noir, broderies et paillettes entrent dans la danse. Toujours sur le même rythme, extrêmement chic.

La BO de Dolce & Gabbana : " Dancing in the street " par David Bowie et Mickey Jagger.

Une ambiance résolument rockabilly, dans le théâtre Métropol. Les deux créateurs italiens jouent, comme souvent, sur l'opposition féminin masculin. Une top sur deux arrive donc lookée comme un homme. Chapeau collé à l'arrière du crâne, pantalon feu de plancher bas sur les hanches ou bermuda serré, chemise sans manches, col pelle à tarte, fines bretelles et derbies pointues strassées. Son pendant féminin est moulé dans une robe black & white longueur genoux, imprimé étoilé ou notes de musique. Quelques longues robes fluides en mousseline de soie, ton jaune vif ou rose pâle, viennent également égayer l'atmosphère. La fin de défilé vire au festif, avec des looks flashy et scintillants de mille feux. De futurs best-sellers, on parie.

La BO de Missoni : " Sweet Jane " de Cowboy Junkies.

Un moment suspendu, doux, cocoon, cool, chez Missoni. La griffe italienne, qui s'est forgé une réputation dans la maille, fait défiler des filles habillées comme celles qu'on croise en rue, le style en plus. Des pulls en mohair, qui ont l'air confortable au possible, sont négligemment portés sur de longues jupes évasées qui flirtent avec le sol. La palette de couleurs visite tous les pastels: jaune, vert, rose, orange, violet... Les imprimés zébrés, typiques de Missoni, sont associés à du python multicolore, comme sur ces bottes de motard. On n'oublie pas de garder la tête au chaud, en optant pour un béret à l'envers ou un bonnet en maille.

La BO de Marni : une ritournelle électro.

Dans l'univers modeux, Marni s'est construit une place à part. Une fois encore, la collection automne hiver 11-12 de la créatrice Consuelo Castiglioni séduira ceux qui veulent s'affranchir des grandes tendances du moment, à tout le moins leur apporter une note alternative. On retrouve le registre d'imprimés graphiques et colorés dont la griffe a le secret. Ces derniers sont apposés sur des pantalons larges ou des robes aux épaules arrondies et à l'ourlet descendant jusqu'en-dessous des genoux. Des looks sobres et noirs retiennent aussi l'attention, avec des coupes simples en apparence. Le cuir, coupé de façon brute et épurée, se porte au-dessus d'une épaisse et moelleuse fourrure. Tout est ici question de contrastes.

Catherine Pleeck

Retrouvez toutes les photos de ces défilés sur Catwalk Weekend.

Nos partenaires