Fashion week Paris jour 6: la spiritualité de la nature

03/10/16 à 09:18 - Mise à jour à 10:21

Un dimanche de fashion week placée sous le signe de la grâce et de "la spiritualité de la nature", avec Maison Rabih Kayrouz et Givenchy.

C'est toujours dans son atelier du Boulevard Raspail que Rabih Kayrouz reçoit ses invités, et le verbe qui en a tant vu et grandes baies vitrées qui laissent entrer le ciel de Paris. Un jus de mûre, des manaich, ces galettes libanaises chaudes et garnies de sésame que l'on mange en guise de petite déjeuner, le temps s'arrête un instant et puis chacun s'installe sur des bancs, sans front row ni tralala. Sur l'estrade, le tronc d'un arbre élancé et des jeunes filles en Maison Rabih Kayrouz qui donnent vie au vêtement avec la grâce des danseuses - le créateur avait prévenu, sur l'invitation, il avait fait écrire " Marie-Agnès Gillot ". Quelques mouvements de concert et les tissus s'envolent, les franges virevoltent, dans une déclinaison de blanc pur, de mauve et de jaune soleil. Comme c'est beau, comme c'est différent. Et soudain Marie-Agnès Gillot est sur scène. Libre, passionnée, enroulée autour de cet arbre esseulé, explosive et déliée. La danseuse étoile, entourée des grâces qu'elle a chorégraphiées, occupe le catwalk comme si rien ne comptait plus. Rabih Kayrouz rayonne de bonheur. Et cela fait tache d'huile. La mode et sa fashion week ont cela de rare qu'elles peuvent être tout et son contraire.

C'est au Jardin des Plantes, dehors, que Riccardo Tisci pour Givenchy a fait installer son catwalk. Sur les sièges, une couverture de survie nécessaire en cette soirée fraîche de début d'octobre - on joue donc glamping, le temps d'un défilé cadencé où se succèdent sa variation de femmes, toutes les 3 secondes, c'est rapide, à peine le temps de photographier mentalement la silhouette et un ou deux détails. Le plus immédiatement visible : ce collier grosse chaîne et pierre coupée qui fait référence à l'inspiration de la saison, " la spiritualité de la nature ". Le plus décoiffant : un chignon waxé avec mèche rattachée plaquée sur la joue. Et le plus élégant : cette superposition de robes près du corps, l'une, sensuelle et floue mais sportswear, dépassant de l'autre très tailorée, " mademoiselle, votre combinaison dépasse ", le mix est joliment réussi.

A.-F.M.

Nos partenaires