Gucci: le beau est dans le laid (Milan Fashion Week)

24/09/15 à 10:00 - Mise à jour à 10:15

A la Fashion Week de Milan, Alessandro Michele confirme son idée de la femme Gucci, geek-chic et romantico-mémérisée à souhait.

>>> Suivez la Fashion Week de Milan en direct sur Instagram, via @levifweekend et @catherinepleeck

Elles ont les épaules rentrées, de grosses lunettes d'intello coincées sur le nez, des cheveux légèrement fillasses, un béret par-dessus et des mocassins aux pieds. Question look, ces silhouettes oscillent constamment entre un style romantique et androgyne, quelques touches punk-glitter, des gimmicks affreux au premier abord, un esprit geek chic, jeune et volontairement anticool à la fois. En deux saisons à peine, Alessandro Michele, le nouveau directeur créatif de Gucci, est parvenu à modifier l'image de la marque, avec succès. Pour preuve : ses créations inspirent les stylistes des plus grands magazines de mode et les marques en panne d'inspiration. Les looks glamour de Frida Giannini laissent ici la place à un vestiaire désuet, que le quotidien The Independent n'a pas hésité à qualifier de " grannified ", traduisez par " mémérisé ". Mais rien de dépassé pour autant ; le label ajoute, de ci de là, des références contemporaines, avec des escarpins cloutés sur l'arrière, un serpent brodé qui se déroule sur une veste ou encore des robes transparentes en tulle. Le tout en n'oubliant pas les références à l'ADN de la marque, à coup de mocassins revisités, de sacs iconiques ou encore de teintes vertes et rouges déclinées sur les accessoires. Joli coup, on y prend goût !

C.PL.

Nos partenaires