J'ai testé: le repassage sur mesure

20/09/11 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Weekend

Ou comment arrêter d'être foireuse dans mes préparatifs pour les Fashion Weeks.

J'ai testé: le repassage sur mesure

Chaque saison, c'est pareil. La veille de mon départ pour les défilés de mode de Milan et Paris, je suis totalement à la bourre. Aujourd'hui, mardi, nous sommes ce fameux J-1 et... c'est l'horreur habituelle. Entre ma petite robe noire que je dois absolument prendre avec moi (mais qui doit justement encore être lavée), un tas de vêtements à repasser et la rédaction de deux articles à finir, je vais généralement dormir vers 1 ou 2 heures du mat. En ayant dû soudoyer mon amoureux pour qu'il m'aide avec le repassage, tout en l'entendant maugréer (à raison) que comme soirée de veille de séparation, il a connu plus sympa...

Bref, quand on m'a dit qu'aujourd'hui, des démonstratrices venaient à la rédaction pour tester le nouveau générateur de vapeur Philips PerfectCare, j'y ai vu la solution à tous mes problèmes... et ai aussitôt apporté une manne à linge bourrée à craquer (les meilleurs tests se font sur la durée, non ?)

Pendant que la doyenne des trois dompteuses de fer à repasser s'attaque à ma robe plissée à la coupe déstructurée signée Annemie Verbeke (je n'allais pas non plus lui faciliter la tâche, hein), la voilà qui m'explique qu'il s'agit du premier appareil à n'avoir qu'une seule température pour toutes les matières. Pour preuve, elle passe d'un morceau de lin à une légère mousseline de soie, en moins de temps qu'il ne faut pour dire aïe. Même pas mal, mon fragile chemisier ne bronche pas. Et pour moi qui, il y a dix jours à peine, ai rendu cartonneux l'aspect ouateux de la gigoteuse de ma fille, tout ça à cause d'un fer trop chaud, l'argument fait mouche.

Ici, plus besoin de trier le linge : petit pyjama en velours ras taille 3 mois, chemise préférée du mari qui doit être impec pour sa réunion de demain, traverse de table en lin épais, chemisier en soie léger, tout y passe, et sans casse, même si le fer reste posé cinq minutes sur le vêtement (j'ai dû le voir pour le croire).

Au final, certaines de mes collègues sceptiques (mais qui m'avaient quand même refilé deux ou trois pièces à repasser) critiqueront quelques plis cassés et autres pans pas complètement lisses. Mais auraient-elles fait mieux chez elles ? Rien n'est moins sûr. En tout cas, moi pas. Et c'est ma valise, déjà pleine, qui me dit merci.

À demain, depuis Milan, pour un compte-rendu des temps forts de la Fashion Week !

Catherine Pleeck

PerfectCare de Philips : disponible en cinq modèles différents, à partir de 250 euros.

Nos partenaires