L'ocre est la couleur des beaux jours

25/06/13 à 14:41 - Mise à jour à 14:41

Source: Weekend

En faisant de la couleur phare de la maison le fil conducteur de sa collection et de son défilé, Fendi a proposé l'un des événements les plus aboutis de la fashion week milanaise.

L'ocre est la couleur des beaux jours

Cohérence. Intelligence. Avec ce qu'il faut de raffinement dans le détail et un brin de snobisme en prime. Autant de manières de décrire à la fois la collection proposée par Fendi lundi soir que l'événement qui la mettait en scène.

Pour une fois pas de " seating " inégalitaire. On se plaçait où l'on voulait devant un catwalk ensablé le long duquel des jeunes gens vêtus de jumpsuits ocres proposaient des friandises choisies pour leurs couleurs allant du jaune clair au paprika. Un étrange bar à cocktails faits d'amphores jaunes elles aussi servait de point de ravitaillement. L'idée étant ici de ne pas rester figé puisque le défilé se répétait plusieurs fois, permettant aux uns et autres d'occuper le front row tant désiré et d'avoir du coup la meilleure vue possible sur une collection aussi élégante qu'originale où l'ocre dans toutes ses nuances se taillait la part du lion.

Un peu plus tôt dans la journée Giorgio Armani confirmait une fois de plus avec la ligne Emporio son goût pour la légèreté, les matières techniques détournées, les formes géométriques aussi, en particulier l'hexagone qui apparaissait même en relief sur des pulls ajustés. On retrouvait aussi du cuir, omniprésent cette saison chez la plupart des créateurs aussi bien pour les blousons que les pantalons, les shorts et mêmes de tee-shirts larges et architecturés.

La maison Canali quant à elle, inspirée par le Paris de Jean Cocteau, osait même une pointe d'humour onirique en affichant des sirènes lascives sur ses imprimés en Toile de Jouy. A porter avec parcimonie.

Nos partenaires