Milan Fashion Week : le mi-bas remis au goût du jour

27/02/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

Lors du défilé Emporio Armani, les gambettes s'en sont données à coeur joie, sur les notes du dernier tube d'Amadou et Mariam.

Milan Fashion Week : le mi-bas remis au goût du jour

L'hiver prochain, si on se réfère à la dernière collection d'Emporio Armani , pas un seul pantalon ne devrait figurer dans les garde-robes.

Jeudi, lors de son show, les gambettes s'en sont données à coeur joie, sur les notes du dernier tube d'Amadou et Mariam. Véritables stars sur les catwalks, elles sont juste recouvertes de mi-bas foncés ou de petites chaussettes, et se promènent sur des talons, pour esquiver l'effet écolière anglaise. Les jupes sont courtes. Et les shorts, très présents, se portent taille haute. Une collection jeune et espiègle, où la soie se marie au velours, mais qui est contrecarrée par des hauts de silhouettes très sobres. Les petites vestes, près du corps, ne laissent filer aucun décolleté. La palette de couleurs n'incite pas à la joyeuseté : vert foncé, gris asphalte, noir et bleu papier carbone. Quant aux bonnets et bérets, vissés à l'arrière de la tête, ils donnent à penser que ces ados cabotines ont fait une rapide incursion en temps de guerre, à l'époque où les rires devaient s'exprimer tout en retenue.

Chez Missoni, on s'emmitoufle pour braver le froid polaire. La laine, chère à la griffe italienne, est délicate. Légère. Et s'empile à l'infini. Du couche sur couche dans sa démesure. Les tuniques, dont la maille dresse un tissage arachnéen, s'accompagnent d'un caleçon plissé sur les chevilles. Par-dessus, un long cardigan se cache sous une veste d'homme. Celle-ci est recouverte d'un épais gilet sans manches et d'une écharpe dont les franges flirtent avec le sol, tandis que des manchons abritent les poignets. Sans oublier un large châle, qui enroule les têtes et protège les minois contre les bourrasques intempestives. De temps à autre, lorsque le vent se fait moins mordant, un petit short s'enfile sur des collants. Les couleurs sont elles aussi câlines, du beige au rose orangé en passant par le pêche, avec quelques fils d'or qui viennent se perdre par ci par là, en écho à de longues chaînes qui s'entrechoquent en cadence.

Juste à quelques maisons du show de Missoni, c'est Dirk Bikkembergs - l'un des six d'Anvers - qui a inauguré son premier flagship store, en fin d'après-midi. Fidèle à son amour pour le football et ses joueurs, le Belge a conçu la plus grande partie de cet espace de 1.300 mètres carrés, comme un appartement d'un footballeur. Le visiteur peut se promener dans sa chambre, voir la diffusion d'un match depuis le salon, sans oublier de passer par le garage, où dort une Porsche Carrera S d'un blanc immaculé. Les trois lignes de la marque sont bien entendu exposées, tandis que la boutique abrite aussi toute la collection de l'équipe du FC Bikkembergs Fossombrone. Un QG pour sportifs modeux avertis !

Catherine Pleeck, à Milan

Découvrez aussi les coulisses des défilés sur le blog de notre envoyée spéciale

Visualisez tous nos diaporamas

Nos partenaires