Milano Uomo, le 16 janvier 2010

17/01/10 à 15:23 - Mise à jour à 15:23

Source: Weekend

Première journée de présentation des collections de prêt-à-porter masculines pour l'automne-hiver 2010-2011 à Milan. Alors, que retenir de ce 16 janvier 2010, jour de la saint Marcel et du 36ème anniversaire de Kate Moss ?

Milano Uomo, le 16 janvier 2010

Première journée de présentation des collections de prêt-à-porter masculines pour l'automne-hiver 2010-2011 à Milan. Jusqu'à mardi, avant d'enchaîner entre le 21 et le 24 janvier à Paris, 85 griffes vont présenter aux acheteurs et aux journalistes de la presse internationale leurs plus ou moins bonnes idées pour entretenir l'allure de vous, messieurs.

Alors, alors, que retenir de ce 16 janvier 2010, jour de la saint Marcel et du 36ème anniversaire de Kate Moss ?

- Que pour éviter la grippe AH1N1, on peut se procurer la veste avec cache-nez intégré qui ouvrait le show C.P. Company.

- Que l'effet gilet peluché genre Kurt Cobain Mtv Unplugged et les années grunge reviennent sur le devant de la scène et évacuent les références eighties (manches de costard en mohair dans la collection rock urbaine de Costume National, mailles XXL chez C.P. Company et Burberry Prorsum, nonchalance assumée un peu partout). Ce qui ne vous donne pas systématiquement le droit de ressortir votre cassette des Spin Doctors.


- Que la sémillante maison Ermenegildo Zegna fête son centenaire en 2010. Et édite pour l'occasion 100 montres Girard-Perregaux, 100 stylos OMAS et une laine (à 11.1 Micron) baptisée Winners of the Winners. Forcément exclusif.

- Que bottes et bottines hautes, aux pieds de tous les mannequins, se portent au-dessus du pantalon sur les catwalks. Et là uniquement. Au risque de passer pour un propriétaire d'hippodrome ou un abonné à Chasse et Pêche.


- Que les Dolce & Gabbana fêtent les 20 ans de leur ligne Uomo. Qu'ils restent plus que tout attachés à leurs racines. Pour preuve, un défilé fleuve, aux airs de casting, en hommage au film Baarià du Sicilien Giuseppe Tornatore. (cliquer pour voir la bande annonce de cette saga familiale qui avait ouvert la dernière édition de la Mostra de Venise en septembre 2009).
- Que Raf Simons a du penser au peintre Lucio Fontana en pratiquant une saignée au dos d'un des manteaux qu'il a dessiné pour la collection Jil Sander, faussement sage et doucement radicale cette saison. A Jean Arp aussi. Les formes organiques parsèment en effet chemises, manteaux et pantalons.


- Que Giorgio Armani lance une collection capsule de 14 sneakers Emporio Armani/Reebok. Qu'il aime beaucoup le gris, les imprimés géométriques, aussi, le banc solaire, encore.

- Qu'on passait cette chanson de The Cure en attendant, champagne à la main, le défilé Burberry Prorsum et que ça aurait plu à notre directeur artistique. De même que les vestes et manteaux militaires. Peut-être moins les chemises en jeans. A moins que: le film de Sfarr va, qui sait, relancer le denim à la Gainsbarre.

- Que ce même défilé Burberry était retransmis en direct sur le Net. Le revoir, ici : http://live.burberry.com/
- Qu'on peut encore manger un risotto crapuleux et des saucisses de Toscane à pleurer sa mama pour moins de 18 euros à Milan. (c'est par là, mais chuuut : La Frattoria).


- Que l'hôtel Sempione, où on descend tous les 6 mois a fait peau neuve et a troqué son atmosphère délicieusement désuète pour un effet bar lounge années 2000. Et ça c'est une putain de mauvaise nouvelle.


Baudouin Galler

Visualisez tous les défilés sur Catwalk Weekend

En savoir plus sur:

Nos partenaires