Mode homme à Milan, jour 1 : l'essentiel

15/01/12 à 09:03 - Mise à jour à 09:03

Source: Weekend

Baudouin Galler, notre journaliste mode homme, nous emmène dans les coulisses des défilés de la Fashion Week A/H 2012 .

Mode homme à Milan, jour 1 : l'essentiel

© AFP / Burberry Prorsum

Sergio Corneliani inaugure les collections de prêt-à-porter masculin pour l'automne-hiver 12-13 avec un vestiaire inspiré par l'élégance ultime de Gatsby le Magnifique dont on attend une nouvelle adaptation au cinéma cette année avec Leonardo Di Caprio. Pièce phare : le costume croisé en cashmere. En deuxième partie de ce show dominé par la maille, le designer de Padoue s'éloigne sensiblement de l'univers grand chic du héros de F.S. Fitzgerald à la faveur de pulls à motifs animaliers tricotés (tigre, éléphant,...).

Chez Ermenegildo Zegna, l'homme soigne ses angoisses liées au marasme économique en se réfugiant avec son Ipad et, on espère, quelques amies, dans un chalet à la montagne réchauffé par un feu ouvert. Ambiance intime et rassurante traduite dans le vêtement par des matières ultra-luxueuses (alpaga, cachemire, cuir) taillées dans des couleurs naturelles (blanc neige, noisette, bleu nuit) pour un effet globalement vintage.

Chez Costume National, Ennio Capasa reste fidèle à son style rock indus' et urbain. Pointé à plusieurs reprises sur les mannequins, une espèce d'hybride manteau sac-à-dos à bretelles.

A mille lieues de cette Italie aspirante "underground", Domenico Dolce et Stefano Gabbana rendent un hommage copieusement lyrique aux premières heures de la République. Bande son : le Rigoletto de Verdi à pleines cordes. Décor : velours et lustres Scala. Sur le dos des modèles : capes, foison de fils d'or brodés, soies et juste-au-corps millésimés Garibaldi.

Pour Burberry Prorsum, Christopher Bailey revisite aussi son identité nationale. Soit, la garde-robe Brit, ses racines "Sartorial" et gentlemen farmer, sans pour autant verser dans quelque passéisme ronflant. En 2012, les manches de parapluie grand Sir se parent de clous, les vestes de chasse type Barbour se portent en blouson très court.

Dans la foulée, l'Américain John Varvatos colle forcément à son image rock sans pour autant rejeter la tradition en bloc. Son inspiration : l'architecture new-yorkaise qui tire justement sa force et sa typicité de sa grande mixité stylistique et temporelle. En nippes, ça donne de bons vieux tweeds portés avec des boots de biker. Des costumes classiques électrisés de pièces de cuir usé.

Quant à Roberto Cavalli, il nous répète en bon atlantiste et sans grande suprise qu'il est in love avec les cowboys qui viennent de là, qui viennent du blues.

Baudouin Galler, à Milan
Suivez nous sur Twitter @LeVifWeekend pour le compte-rendu en direct.

Retrouvez le compte-rendu complet et le décryptage des tendances dans Le Vif Weekend du 3 février prochain.

Nos partenaires