Paris Fashion Week: Jour 3, prises de position

04/03/16 à 10:25 - Mise à jour à 10:25

Défiler, c'est forcément afficher ses prises de position. Chloé part en voyage, façon routarde motarde, Manish Arora fait défiler ses amies, Rick Owens poétise le monde et Vêtements encense le grand mélange des genres.

Clare Waight pour Chloé, se laisse emporter par les écrits de Anne-France Dautheville, autrice et motarde qui sillonna l'Orient, proche, moyen, extrême, dans les années 70 et en ramena des carnets de bord libérateurs. Ça commence comme ça : "En haut, l'automne m'attendait, sec, transparent, mordant. Je savais qu'il serait au rendez-vous, j'avais dans ma sacoche de réservoir un gros pull-over et un foulard..." Et ça finit en poncho où se nicher.

La photographe Ellen Von Unwerth chez Manish Arora

La photographe Ellen Von Unwerth chez Manish Arora © Imaxtree

Manish Arora, fraîchement décoré Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'Honneur, investit un restaurant joliment défraîchi, ambiance tropicale et souvenirs des colonies. Il fait exploser ses envies de couleurs et de broderies - il n'est pas Indien pour rien. Et invite ses amies à porter son automne-hiver 16-17 baptisé "Hell's belles". Dans les rôles principaux : Ellen Von Unwerth, photographe, Sophie Calle, artiste et Chantal Thomas, créatrice de lingerie. C'est malicieux et c'est tant mieux.

Rick Owens, maître de son univers, explore encore et toujours la non-couleur, y ajoute une déclinaison de vert d'eau et rend ses blancs plus innocents que jamais. D'autant qu'il a décidé de protégé la tête de certaines de ses mannequins - et les corps et les coeurs aussi : un cocon vaporeux comme un petit nuage posé sur le haut de la silhouette fait son office, il isole mais sans couper du monde, le poétise en quelque sorte, et fonde ainsi sa pure différence.

Rick Owens

Rick Owens © REUTERS

A la tête du collectif Vêtements, Demna Gvasalia occupe avec énergie l'American Cathedral of the Holy Trinity, sanctifiant ainsi son vestiaire oversize, transgenre, mine de rien très tailoré, ses messages sur joggings repensés (Sexual fantaisies", "indoor pistol shooting star" ou "you fucking hasshole", ses trenchs martinmargieliens et son goût prononcé pour une certaine mécanique du pauvre qui a de la gueule.

En savoir plus sur:

Nos partenaires