Prada, du grand art

19/09/13 à 23:51 - Mise à jour à 23:51

Quand la griffe italienne accroche des oeuvres d'art sur ses looks, en ce deuxième jour de Fashion Week de Milan. Une ode à la femme.

Miuccia Prada nous avait déjà fait le coup il y a un an : faire défiler d'épaisses fourrures aux accents asiatiques, pour une collection supposée être vendue durant les beaux jours. La voici qui remet le couvert, pour l'été 2014. Ses filles sortent vêtues de robes taillées dans de robustes draps de laine, avec des jambières en maille sur les mollets (inspiration sportswear) et des manteaux en poils façon patchwork arc-en-ciel. Et ce alors que la plupart des maisons de luxe présentent actuellement des collections fluides, tout en légèreté et transparence. Prada n'est pas à un parti pris près. Que du contraire.

Mais ce que l'on retiendra surtout, c'est le travail artistique qui entoure cette collection, sans oublier son leitmotiv: une ode à la femme qui, jour après jour, doit encore se battre, dans notre société actuelle. La créatrice de Prada a donné carte blanche à quatre jeunes artistes muralistes ("El Mac" Gregor, Mesa, Gabriel Specter et Stinkfish) ainsi qu'à deux illustrateurs (Jeanne Detallante et Pierre Mornet). Ceux-ci ont travaillé directement sur les murs de l'espace Prada dédié aux shows, en réfléchissant aux thèmes de la féminité, de la représentation, du pouvoir et de la multiplicité.

Résultat : des juxtapositions de techniques, de styles et de couleurs, ainsi que de nombreux visages, qui représentent tous ceux que peuvent prendre une femme au cours d'une journée ou au cours de sa vie. Autant d'éléments qui se retrouvent dans la collection été 2014 de Prada. Des portraits de femmes décorent ainsi robes, jupes et manteaux coupés juste au-dessus du genou - à noter qu'aucun pantalon n'a défilé cette saison.

Jamais effrayée par le kitsch, la tête pensante de Prada nappe le tout de pierreries et fait porter à ses mannequins de drôles de soutiens-gorge, placés au-dessus de ses robes et manteaux. A nouveau, deux partis pris stylistiques, pour le bien d'une juste cause.

Pour le reste, on aime l'avalanche de couleurs franches et optimistes (vert, jaune, bleu, rouge, orange...) et les nombreux jeux d'ouverture qui apparaissent ici et là dans les tenues, deux grandes tendances de l'été prochain, à en croire les défilés de ces derniers jours...

Vu aussi et apprécié : - La collection épurée à l'extrême de MaxMara, qui maîtrise parfaitement la coupe de ses manteaux droits et de ses jupes crayons. Le tout présenté de façon monochrome dans une jolie gamme de teintes beiges et blanches. - La collection dynamique et moderne de Fendi, qui joue sur les motifs graphiques, les jeux de textures et de superpositions de tissus ultrafins.

C.PL

En savoir plus sur:

Nos partenaires