Viva Italia!

26/09/16 à 14:32 - Mise à jour à 14:57

Tout est affaire de parti-pris, et en matière de garde-robe aussi. Au cinquième jour des défilés milanais, les créateurs ont délivré leur message pour l'été 2017 : des robes trench savantes chez Marni, du métissage de haut vol chez Stella Jean et de l'Italie à tout crin chez Dolce & Gabbana, Naples et Sicile comprises.

Consuelo Castiglioni a pris la mer, elle lui rend hommage en touches subtiles, un cordage ici et à, en guise de lien, et son printemps-été 2017 arpente toute la gamme des vêtements déconstruits, plissés et sanglés. Ses femmes faussement classiques portent des trenchs structurés ceinturés de sacs, préfèrent le monochrome puis s'amusent à resserrer des plissés au print vraiment maison. La créatrice, qui oeuvre depuis 1994, ose alors le velours dévoré, quelques sequins pour enlever ce vestiaire faussement strict.

"Rassembler", c'est toujours par ce cri de ralliement que débute le show de Stella Jean, mi-italienne, mi-haïtienne, hommage à l'actrice Toto Bissainthe qui savait y faire pour réunir les femmes sous une même bannière. Ce que réussit aussi la créatrice, à merveille. Piazza Duomo, dans le Scalone Arengario, au milieu de la salle des Cariatides, elle a invité piano, violon et chanteurs pour réinterpréter à leur façon le Formidable de notre Stromae national. Avec elle, il y a toujours un message, qui rime avec métissage. Son vestiaire sent bon l'esprit d'équipe, avec brassards "captain" et logo "SJFC" appliqués sur vareuses de "soccer" et chemisiers flous assaisonnés de jupes aux tissus chamarrés. Le savoir-faire de son île maternelle explose ici et là, avec une joie de vivre contagieuse.

"Tropico Italiano", palmiers, lait de coco, Cameron Dallas, Brandon Thomas Lee, Sofie Richie et Thylane Blondeau en héros de la millenial generation flashée par les photographes et des centaines de gamines hystéros qui font le pied de grue devant le Metropol, Viale Piave, Milano. C'est le cocktail Dolce & Gabbana. En ouverture du show, le duo offre son catwalk à une bande de jeunes gens trouvés dans la rue de Naples, là où se rassemblent les danseurs de breakdance qui font sensation sur les pavés. De très bonne grâce, ils jouent le jeu, avec l'énergie propre à leur street-art acrobatique sur un air de tarentelle italienne. Puis ils laissent la place aux mannequins plus Dolce & Gabbana que jamais - Viva Napoli, Viva Sicilia, Viva les bondieuseries, pizze, gelati et pomodori inclus.

Nos partenaires