Future maman Fragile

05/05/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

Il n'y a rien d'aussi compliqué que d'habiller un ventre rond, qui abrite un petit d'homme. Sauf quand on s'appelle Nathalie Vleeschouwer et qu'on estampille ses créations d'un "Fragile" poétique.

Future maman Fragile

© sdp

Il n'y a rien d'aussi compliqué que d'habiller un ventre rond, qui abrite un petit d'homme. Sauf quand on s'appelle Nathalie Vleeschouwer et qu'on estampille ses créations d'un "Fragile" poétique.

Depuis bientôt vingt ans, elle dessine des collections parfaites pour habiller joliment les femmes qui ont la belle idée d'être enceinte. A l'époque, elle avait fui l'Académie Royale d'Anvers, ne s'y sentant "vraiment pas à l'aise". Elle se souvient alors avoir voulu "créer des vêtements faits pour la femme, pas pour la mode". Pas enceinte du tout, l'idée l'avait pourtant inspirée : elle avait ouvert sa boutique, à Anvers, travaillait sur des pièces uniques et écoutait les femmes qui poussaient sa porte. Aujourd'hui, quelques flagship stores plus loin (à Lier et à La Haye, en plus de sa "maison mère"), Nathalie Vleeschouwer lance deux lignes soeurs, une "casual" et une "luxe" qui portent son nom. La première met le denim et les tee-shirts avec prints graphiques à l'honneur, la seconde rend hommage à la soie, aux broderies et au raffinement "spécial fête".

Ajouté à cela sa ligne balnéaire pas nunuche, sa maille en bambou écologique et ses inspirations féminines qui font que cette marque belge n'est jamais sectaire - pour porter Fragile, pas nécessaire d'être une future mère, Dieu soit loué.

A.-F.M.

En savoir plus sur:

Nos partenaires