Hannelore Knuts : entre mode et photographie

28/08/08 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Weekend

Après une carrière brillante dans le mannequinat, la top belge passe derrière l'objectif.

Campagnes de pub pour Yamamoto, Gaultier, Prada, Dolce & Gabbana. Covers et éditoriaux signés Steven Meisl, Inez Van Lansweerde, Terry Richardson, Patrick Demarchelier pour les Vogue britannique, italien, français, coréen, japonais. Défilés Fendi, Versace, Balenciaga, Dries Van Noten, Givenchy, Louis Vuitton, Yves Saint Laurent, Christian Lacroix, Alexander McQueen, Hermès... Au début des années 2000, Hannelore Knuts figurait dans le top 15 des modèles les plus demandés.

Aujourd'hui, après une décennie flamboyante sur le circuit express et serré du mannequinat, la Belge gère la chicane de ses 30 ans. Hannelore slalome aujourd'hui entre photographie, DJaying et consultance de mode pour Haider Ackermann et le Studio Delvaux. Ainsi, en octobre prochain chez Colette, lors de la fashion week à Paris, cette passionnée de sacs à main dévoilera ainsi les deux nouveaux modèles qu'elle a imaginés pour le Studio Delvaux, le nouveau pôle créatif du maroquinier belge. Un tournant qu'elle vit comme une "seconde puberté".

Mais la photographie est et reste sa passion : "Je ne me suis jamais arrêtée de photographier, avoue Hannelore. Quand j'ai faim, je mange, quand je vois quelque chose qui me plaît, je shoote." En juin dernier, au festival des Transphotographiques de Lille, on a effectivement vu ses clichés exposés aux côtés d'autres mannequins photographes, comme Milan Vukmirovic, ancien top, ex-rédacteur en chef de l'Officiel Homme, et nouveau DA de la ligne capsule Trussardi 1911. Lors d'une expo collective à Hasselt, elle a aussi co-signé une installation avec son ex-petit ami, le rocker flamand Tim Vanhaemel (Evil Superstars, Millionaire). Le style de ses images ? A la fois réalistes et magiques, elles transpirent une belle étrangeté, à la lisière du fantastique : l'excroissance d'un tronc d'arbre, un chat ailé, des cadavres de bouteilles de champ' oubliés sur la plage. Entre pulp photo, blog d'adolescente et journal intime sa patte s'inscrit singulièrement dans l'air du temps.

Baudouin Galler

Nos partenaires