In La Cambre we trust

27/05/13 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Weekend

Sur la peau du jeune homme torse nu, une profession de foi : In five we trust. Five comme cinq jeunes gens doués, avec univers très particuliers, qui forment une classe où l'émulation et le talent vont de pair...

Show 13, La Cambre mode(s), aux Halles de Schaerbeek, les 7 et 8 juin prochain. www.lacambremode.com

In La Cambre we trust

© DR

Une belle alchimie algorithmique, en somme : cinq étudiants, bientôt diplômés de La Cambre mode(s), une cinquième et dernière année, une collection, 12 pièces d'un vestiaire intensément, immensément personnel, présentées lors d'un show, les 7 et 8 juin prochain, avant qu'ils ne soient tous lâchés dans la nature, à moins que ce ne soit la jungle.

Avant le show, ils se sont réunis en studio pour shooter le catalogue du défilé. Ils en ont profité pour dévoiler leur travail. Petites touches impressionnistes de ce que sera ce défilé, avec de gauche à droite, la silhouette de Doriane van Overeem, qui s'est emparée des codes de la royauté, sa femme est une reine avec traîne, avec fées dans les parages, oversize pour l'opulence, prints et motifs floraux nés d'un enchantement et fourrure blanche pour contrer la couleur. A côté, la vestale d'Emmanuelle Lebas, inspirée d'un mix d'une certaine élégance sportive fin XIXe siècle, de la règle du blanc à Wimbledon, et des temples gréco-romains mais avec couleurs qui " clashent ". De profil, la femme de Michèle Bagdassarian fait référence aux héroïnes des films noirs des années 40, à la fois " démoniaques et victimes ", plus quelque chose d'animal, de charnel, de tribal. L'homme de Pablo Henrard porte une jupe, s'ancre dans les abysses, la noirceur des fonds marins et sa poésie, avec jeu sur le corps, les codes skinhead et la " notion d'enroulement ". Tandis que la patineuse artistique d'Anaïs Lalu, à moins que ce ne soit une pom-pom girl, fait dans le " glamour non maîtrisé ", " dans un quotidien basique ", une histoire de décalage, de broderies, de matières luxueuses et d'ennoblissement. La mode belge n'a rien à craindre, la relève est assurée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires