Jacquemus, le nouveau phénomène Mode que l'on s'arrache

15/05/14 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Weekend

C'est à coup sûr le dernier conte de fées en date de la planète fashion. Une histoire de jeune prodige, surdoué c'est sûr, chanceux, un peu quand même car il en faut de la chance en sus du talent pour se faire un nom, si vite. Et puis surtout pour durer.

Jacquemus, le nouveau phénomène Mode que l'on s'arrache

© DR

C'est à coup sûr le dernier conte de fées en date de la planète fashion. Une histoire de jeune prodige, surdoué c'est sûr, chanceux, un peu quand même car il en faut de la chance en sus du talent pour se faire un nom, si vite. Et puis surtout pour durer.

De sa mode pour femme-enfant imaginaire - ses mannequins sont au moins pour moitié des bonnes copines -, Simon Porte Jacquemus, 24 ans et un côté Marseillais totalement assumé, aime à dire qu'elle est naïve, brute, ultrasimple en fait. D'ailleurs son truc à lui, ce ne sont pas tant les vêtements que les histoires qu'ils racontent.

Après le pitch de "la fille qui glande (sic) au bord de la piscine" dont la "it" pièce - un petit haut en moustiquaire avec "Le pull marine" écrit dessus dans de la laine bleue découpée au laser -, s'est rapidement retrouvée en rupture de stock l'hiver dernier, le même scénario s'est reproduit cette saison, avec cette fois, en guise d'inspiration, la vie d'une demoiselle "qui part en vacances à La Grande-Motte, tombe amoureuse et vend des glaces" et, dans le rôle du tee-shirt culte, un top blanc qui affirme en toutes lettres "J'aime la vie". Un état d'esprit.



"On peut vraiment parler de phénomène Jacquemus, concède Aude Gribomont, l'une des CEO de la boutique Hunting and Collecting qui distribue la marque en Belgique. Le buzz a pris par les blogs de mode, mais peu à peu, il a réussi à séduire les jeunes femmes de 20-35 ans qui se retrouvent dans son univers. C'est léger, presque enfantin, sans prise de tête. C'est chouette, voilà, vraiment."

Rafraîchissant. Alors, lorsque Lancôme cherche trois valeurs montantes de la mode française pour imaginer des sacs bijoux collectors pour trois de ses best-sellers - un rouge, un mascara, une palette d'ombres à paupières -, celui qui sera aussi l'un des créateurs invités de La Redoute cet automne se retrouve forcément dans la short list. Son clutch à lui a des allures de sac banane rose fluo qui s'enroule aussi, l'air de rien, autour du poignet. Un hommage décalé à l'esthétique des années 80 qu'il revisite sans nostalgie. Forcément : à cette époque-là, il n'était même pas encore né.

>>> Et pour en savoir plus sur Simon Porte Jaquemus, c'est ici

Nos partenaires