Jane Aldridge, blogueuse débutante

03/12/09 à 07:41 - Mise à jour à 07:41

Source: Weekend

Samedi 28 novembre avait lieu le Bal des Débutantes. Parmi elles, une Texane de 17 ans ne devait pas son invitation à son pedigree mais à son blog de mode, Sea of Shoes.

Jane Aldridge, blogueuse débutante

© Jane Aldridge, Sea of Shoes

Samedi 28 novembre avait lieu le Bal des Débutantes. 24 jeunes filles y ont fait leur entrée dans le monde. Parmi elles, une Texane de 17 ans ne devait pas son invitation à son pedigree mais à son blog de mode, Sea of Shoes.

Jane Aldridge n'est ni une princesse, ni la fille de parents célèbres. Ses seuls faits d'armes sont la rédaction de son blog de mode, Sea of Shoes, dont la notoriété internationale ne cesse de croître. "Mon père est avocat, ma mère est styliste. Du coup, sur internet, certains disent que je suis la Cendrillon du bal, ce qui est en partie vrai."

Commencé en avril 2007 dans le but d'exprimer sa passion pour les chaussures, Sea of Shoes se feuillette comme un journal personnel, richement illustré des photos des tenues de Jane et de sa maman, Judy, au goût exquis et au dressing bien garni. Face à l'étalage de souliers de griffés sur son blog, on doute tout de même des origines modestes de la jeune fille. Il n'empêche : réservé aux aristocrates à sa création en 1957, puis progressivement étendu aux filles de célébrités lors de sa reprise en 1991, le bal des débutantes accueille cette année Jane Aldridge... pour elle-même.

"Nous sommes censés danser la valse, mais je ne connais pas les pas." A 48 heures du bal, Jane Aldridge, jeune et jolie Américaine fraîchement débarquée de Dallas, appréhende quelque peu la soirée de samedi. Quelques mois plus tôt, elle n'avait pourtant jamais entendu parler de l'événement parisien. "Après un shooting pour Vogue [US] cet été, une personne du magazine m'a recommandée à Ophélie Renouard, l'organisatrice du bal. J'ai été la première surprise de recevoir une invitation."

L'organisation de l'événement semble bien rodée. Chaque jeune fille est habillée par une maison de couture. Jane est en Chanel, un hasard qui la comble: "lors de mon premier rendez-vous chez eux, j'ai pu choisir ma robe parmi dix modèles haute couture" précise-t-elle, l'oeil brillant. Et son cavalier? A-t-elle eu le droit de venir avec son petit ami? "Non, il avait des examens. Mon cavalier s'appelle Octavian Donnelly. Je ne l'ai jamais rencontré. Il est anglais. Je crois qu'il est acteur." Ouf, on a failli croire que le bal des débutantes était devenu moderne.

Pour découvrir Jane Aldridge, visitez son blog Sea of Shoes.

Géraldine Dormoy, Lexpress.fr Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires