John Galliano gagne la première manche contre Dior

05/02/13 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Weekend

John Galliano conteste son licenciement et cite la maison Dior en justice. Le créateur britannique a été licencié par Dior suite à un film diffusé dans le monde entier le montrant insultant une femme juive. Lundi, John Galliano a quitté le tribunal d'un air soulagé après avoir gagné la première manche du procès.

John Galliano

John Galliano © Reuters

Pour Galliano, son ancien employeur n'aurait pas dû le licencier après la médiatisation du film en question.

Début 2011, John Galliano a été filmé pendant qu'il injuriait une femme juive à la terrasse d'un café parisien. Les images montrent clairement que Galliano est éméché. Il déclare son amour à Hitler et dit à ses interlocuteurs "qu'ils auraient dû être gazés". Le film, qui a fait le tour du monde, a définitivement catalogué Galliano comme antisémite.

Raf Simons

Alors que Dior a d'abord tenté de résoudre le problème à l'amiable, le designer excentrique a finalement été licencié. Un tribunal français l'a condamné à une amende 6.000 euros. Si Galliano a tenté de sauver son avenir en intégrant un centre de désintoxication, le succès n'a plus été au rendez-vous. Chez Dior, le Limbourgeois Raf Simons lui a succédé.

Oscar de la Renta

Début de cette année, John Galliano a annoncé son comeback dans le monde de la mode. Il commencerait par travailler provisoirement pour Oscar de la Renta à New York.
Galliano dit avoir travaillé deux ans à sa réhabilitation. Il maîtrise son addiction à l'alcool et s'est largement excusé pour les faits dont il s'est rendu coupable.

Victoire

L'avocate de John Galliano, Chantal Giraud-van Gaver, a fait savoir que le tribunal estime que les arguments contre le licenciement de Galliano après quinze ans de service sont assez sérieux pour être entendus, ce qui marque une première victoire dans l'affaire Galliano contre Dior.

Selon l'avocate de Galliano, comme son client était sous influence (alcool et/ou drogue), Dior n'aurait pas dû le licencier. En France, une addiction à l'alcool est considérée comme une maladie et ne peut donc pas donner lieu à un licenciement. Le véritable procès n'est attendu qu'en octobre.

Salaire

Pendant le procès, le salaire de John Galliano a également fait l'objet de discussions. Selon WWD, le créateur gagnait un salaire annuel d'un million d'euros. En outre, il recevait 700.000 euros de compensation variable, un budget vêtements de 30.000 euros et une somme de 60.000 euros pour ses soins personnels. En outre, Galliano travaillait également sous son nom et gagnait des millions grâce à sa propre marque.

Pour son travail comme conseiller des campagnes, sites web et défilés, Galliano gagnait un salaire supplémentaire de Dior. Chantal Giraud-van Gaver a confirmé que le salaire annuel de Galliano se situait autour des 6 millions d'euros.

Appel

Dior a 15 jours pour contester la premier décision du tribunal. Si la marque s'oppose à cette décision, un nouveau procès est attendu d'ici sept ou neuf mois.

EE/LP/trad. CB

Nos partenaires