John Galliano

14/02/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

John Galliano

© SDP

John Galliano est né en à Gibraltar, en 1961. Il est le fils d'émigrants espagnols qui s'établirent à Londres en 1966. John y effectue alors ses études à la Wilsons Grammar School, puis au Central Saint Martins College où il présente, en 1984, son défilé de fin d'études baptisé "Les Incroyables", soit huit vêtements inspirés de la Révolution Française. Ceux-ci sont exposés dans les vitrines de Browns et se vendent immédiatement (même Diana Ross achètera l'une de ses créations).

En 1985 - alors qu'il conçoit la tenue de la couverture de l'album de Malcolm McLaren "Madame Butterfly" - il rencontre Amanda Grieve (qui deviendra Lady Harlech) avec qui il collabore pour une série de collections exotiques. En 1988, il est proclamé Designer Britannique de l'année, mais commence à trouver la ville de Londres quelque peu ennuyeuse. Il déménage alors à Paris et est rapidement remarqué par André Leon Talley du magazine américain "Vogue" qui lui trouve un studio et l'introduit sur la scène parisienne. Au début des années 1990, Galliano présente quelques défilés remarquables en compagnie des top-modèles Naomi Campbell et Linda Evangelista, ce qui ne fera qu'intensifier son succès. Son inspiration provient des livres d'histoire qu'il convertit avec beaucoup de fantaisie, de sens théâtral et de savoir-faire technique en collections uniques et modernes.

En 1995, il confectionne une robe du soir bleu marine pour la princesse Diana et est approché, quelques mois plus tard, par Bernard Arnault, patron du groupe de luxe LVMH (qui détient entre autres Christian Lacroix, Dior et Givenchy) afin d'apporter un souffle nouveau sur les collections de Givenchy. Les premiers défilés connaissent un énorme succès, mais le créateur britannique est rapidement transféré chez Dior qu'il va dépoussiérer avec brio.

Entre-temps, il continue de concevoir des collections pour son propre label. Ses collections, aussi bien pour sa griffe éponyme que pour Dior, sont toujours plus excentriques les unes que les autres et certains reprochent d'ailleurs à Galliano de mettre davantage l'accent sur le show des défilés que sur la mode proprement dite. Quoi qu'il en soit, grâce à Galliano, Dior est redevenu aujourd'hui l'une des maisons phares de la mode contemporaine.

G.T.

Nos partenaires