John Gallliano est-il un shmuck ?

14/02/13 à 15:32 - Mise à jour à 15:32

Source: Weekend

John Gallliano est-il un shmuck (comprendre un idiot, en yiddish)? C'est la question que se pose le New York Post, qui fait la une du styliste sortant d'un appartement dans une tenue accusée par le journal de rappeler celle d'un juif hassidique.

John Gallliano est-il un shmuck ?

© New York Post

Cette photo a été prise alors que le couturier, 52 ans, se rendait au studio d'Oscar de la Renta, alors que la fashion week new yorkaise bat son plein et que son défilé se profile.

Il porte donc une tenue crée par Bill Gayten de la collection automne-hiver 2013-2014 de la maison John Galliano, inspirée du costume traditionnel hassidique. Trench sombre, robe longue rayée, chapeau Fedora, longues mèches ondulées encadrant le visage pouvant évoquer les papillottes.

Les dirigeants de la communauté juive de New York voit dans cette allure, et particulièrement dans la coiffure arborée, une provocation selon le New York Post. Dov Hikind, membre de l'assemblée de Brooklyn admet que "si cela avait été quelqu'un d'autre, il n'aurait rien dit (...) Mais compte tenu de son passé, j'aimerais qu'il nous dise de qui il se moque?".

Pour sa porte-parole, Liz Rosenberg, ces accusations sont infondées. Mais il n'est pas illégitime de se poser des questions sur ses intentions, au vu du passé tumultueux de Galliano, qui, rappelons-le, avait été congédié de son poste de directeur artistique de la maison Christian Dior en 2011 pour avoir été filmé tenant des propos antisémites à l'adresse d'une jeune femme sur la terrasse d'un café parisien.

Pour le New York Post, ce geste vestimentaire a provoqué l'ire de la communauté juive new yorkaise. Et l'incompréhension chez une bonne partie des autres. D'aucuns y voit une forme d'expiation, un signe de sympathie envers la communauté qu'il avait insultée. Enfin beaucoup y lisent le goût pour l'excentricité du couturier.

La Ligue anti-diffamation (ADL), basée à New York et luttant contre l'antisémitisme n'a pas manqué d'épingler le journal. Pour la Ligue, cette affaire est "ridicule, une distorsion absurde. Il n'y a aucune vérité dans leur accusation que John Galliano était habillé en costume hassidique. (...) les hassidiques ne portent pas un chapeau Fedora, un pantalon à fines rayures, un manteau bleu ou un foulard".

"John Galliano est John Galliano, il s'habille toujours de façon excentrique et a toujours les cheveux longs (...) C'est de la part du New York Post, au moins de l'ignorance (...) au pire une distorsion délibérée et malveillante dans le but de vendre des journaux", rajoute la Ligue anti-diffamation, qui n'a pas manqué de rappeler les "efforts" de Galliano pour "réparer ses erreurs passées".

Il n'en reste pas moins qu'on serait curieux de connaître les intentions derrière cette tenue. Hommage, maladresse, inconscience ou pied de nez ? Le mystère reste entier...

Nos partenaires