Kanye West : rappeur de luxe

27/05/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Weekend

Un look de fashion victim, une présence massive à toutes les fashion weeks. Et, tout dernièrement, la création de sneakers pour Louis Vuitton. Si Kanye West s'est forgé un nom en tant que rappeur à succès, il conquiert maintenant le monde de la mode.

Kanye West : rappeur de luxe

© Louis Vuitton

Un look de fashion victim, une présence massive à toutes les fashion weeks. Et, tout dernièrement, la création de sneakers pour Louis Vuitton. Si Kanye West s'est forgé un nom en tant que rappeur à succès, il conquiert maintenant le monde de la mode.

C'est un inconditionnel des défilés. Chaque saison, lors des fashion weeks de New York, Milan, Londres et Paris, Kanye West parade sur les front rows, sa fiancée du moment accrochée à son bras. Toujours habillé selon la dernière tendance en date, voire celle d'après-demain. Pour faire court, le look d'un rappeur américain légèrement - ou complètement - bling-bling, fan de mode et de luxe. On l'a ainsi vu admirer les dernières créations de Stella McCartney, Yves Saint Laurent, Louis Vuitton, Sonia Rykiel, Lanvin ou Dior. Kanye West ne fait décidemment pas partie de ces rappeurs qui critiquent les dérives de la société, vêtus d'un simple training...

De la première rangée des défilés au catwalk lui-même, il n'y a qu'un pas. Qu'a franchi l'hiver dernier celui qui a déjà gagné 41 récompenses pour ses compositions hip-hop. C'est en effet chaussés de sneakers imaginées par Kanye himself que quelques tops ont défilé, lors de la présentation de la collection automne-hiver 09-10 de Louis Vuitton. Leur couleur rouge vif, leur design et, surtout, le nom de leur créateur, ont fait sensation dans la sphère modeuse. De quoi susciter un buzz, pour des baskets qui sont officiellement mises en vente dès ce mois de juin, dans les boutiques Louis Vuitton.

Même si le rappeur et producteur de hip-hop a dessiné en parallèle des sneakers pour Nike, son choix de travailler avec la maison monogrammée n'est pas dû au hasard. Du tout. "Louis Vuitton a toujours été ma marque favorite, confie-t-il, depuis le jour où j'ai acheté mon premier portefeuille... En fait, j'ai toujours rêvé de pouvoir m'offrir ses malles et de les disposer partout dans ma maison." Dès la sortie de son premier album, Kanye West s'est d'ailleurs autoproclamé The Louis Vuitton Don. Mais pourquoi des sneakers ? "Cela représente une porte d'entrée, une opportunité, pour les personnes qui n'ont pas les moyens de s'acheter une malle. Une façon pour elles d'étaler qui elles sont vraiment. Et puis, j'ai tellement porté de paires de chaussures, que ce soit sur scène ou avec tant de tenues différentes, que cela fait de moi un expert dans le domaine des baskets", répond celui qui n'a jamais caché avoir un égo surdimensionné.

La mode, Kanye West s'y intéresse depuis son plus jeune âge. "Au jardin d'enfants déjà, je pensais réellement à ce que j'allais mettre chaque matin. En fait, j'essaie constamment de découvrir quels sont les looks qui me vont bien. C'est plutôt dur. Cela prend du temps de définir exactement son style." Pour cette collaboration avec Louis Vuitton, le rappeur a conçu trois modèles - des baskets basses aux montantes -, qui allient forme et confort. "Je me suis inspiré de Dune (1984), un film culte de David Lynch. Souvenez-vous des énormes vestes spatiales matelassées que les acteurs portaient. A l'arrière de certaines sneakers, j'ai prévu un rabat rembourré, qui permet d'y glisser son jeans. Il faut savoir que j'avais esquissé tellement d'idées que Louis Vuitton a été obligé de faire un choix. En tout, ce sont dix baskets qui ont été sélectionnées..."

Cette incursion dans le monde de la mode ne devrait pas être la dernière pour Kanye West, qui avait déjà lancé en 2006 sa propre ligne, Pastelle Clothing. Selon le Daily Mirror, le chanteur de 31 ans a envoyé, il y a plusieurs mois, plusieurs curriculums à de grandes griffes. Objectif : travailler comme apprenti stagiaire, et ce même s'il doit commencer par servir les cafés. En ajoutant le nom de Louis Vuitton sur son CV, il espère sans doute faire rapidement autre chose que de jouer les petites mains...

Catherine Pleeck

En savoir plus sur:

Nos partenaires