Kidult tague la boutique parisienne de Marc Jacobs

27/06/13 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Weekend

Après celle de Soho, c'est à la boutique parisienne de Marc Jacobs que le graffeur Kidult s'en est pris, questionnant le styliste sur son goût de la récupération mercantile...

Kidult tague la boutique parisienne de Marc Jacobs

© Kidult

Il y a quelques mois, la boutique bruxelloise de Maison Martin Margiela était taguée par le graffeur Kidult, qui n'en était pas à son coup d'essai. Il s'en était déjà pris à agnès b, Jean Charles de Castelbajac, Yves Saint Laurent à Paris, et à Marc Jacobs à New York.

Ce dernier avait d'ailleurs dans la foulée fait éditer un tee-shirt reprenant le geste du graffeur sur sa boutique de SoHo - et vendu dans cette même boutique au prix exorbitant de 689$ -, manifestant un sens de l'adaptation commerciale du designer que beaucoup doivent lui envier.

Le deuxième round entre Marc Jacobs et Kidult a eu lieu lundi, à la découverte du tag couvrant toute la surface de la boutique parisienne du premier, un 686 vert pomme couvrant cette façade, écho au prix de vente du tee-shirt issu de son premier jet à l'adresse du styliste.

Diffusée via les réseaux sociaux, cette photo était accompagnée du commentaire en forme de question : " 680? 689?...686?! How much are you going to sell this for? ", le graffeur s'interrogeant sur le prix de vente du futur tee-shirt tiré de son oeuvre.

La réponse n'a pas tardé à venir, Marc Jacobs mettant illico un nouveau tee-shirt en vente, exclusivement dans sa boutique parisienne, au prix de 686$ non signé, et 430$ signé.

On peut s'amuser du sens de la répartie du Marc Jacobs, qui finalement ne fait que son job, faire de l'argent en vendant des vêtements, même si ceux-là même questionnent cette attitude. On peut imaginer le graffeur trépigner devant la manière très mercantile du couturier de rétorquer, assumant pleinement ce que Kidult lui reproche. Et l'on en vient à rêver d'un geste qui laisserait le styliste sans voix, et le tiroir-caisse enfin clos... Juste pour voir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires