La déclaration d'amour de Vivienne Westwood à Jeremy Corbyn

13/06/17 à 10:58 - Mise à jour à 10:55

Source: Afp

Jeremy Corbyn? Un type "merveilleux" qui suscite l'"espoir" et incarne l'"avenir" du Royaume-Uni: la créatrice rebelle Vivienne Westwood a encensé lundi le chef de l'opposition travailliste, dont elle partage la féroce hostilité aux politiques d'austérité.

La déclaration d'amour de Vivienne Westwood à Jeremy Corbyn

Vivienne Westwood © REUTERS

"C'est merveilleux, il nous donne de l'espoir", a-t-elle déclaré à l'AFP, avant la présentation de sa nouvelle collection à la Fashion Week de Londres, à propos du dirigeant du Labour, sur un nuage depuis le score réalisé par son parti aux élections législatives de jeudi dernier au Royaume-Uni (+30 députés), même s'il est arrivé derrière les conservateurs de la Première ministre Theresa May.

Le programme des travaillistes, qui prévoit des hausses d'impôts pour les plus riches et des nationalisations, "est tout simplement génial", a jugé la créatrice de 76 ans.

"Le truc qu'il faut bien comprendre, c'est que les jeunes ont voté pour lui. Jeremy Corbyn, c'est l'avenir", a-t-elle ajouté avec un enthousiasme rappelant celui des "Corbynista", ces irréductibles fans du leader de gauche de 68 ans que l'on rencontre dans ses meetings.

"Dans le monde, on trouve des partis d'opposition, mais pas aussi forts que celui-ci. Je crois qu'il est capable de changer la manière dont on fait de la politique en Angleterre", a dit Vivienne Westwood, jugeant qu'avec Jeremy Corbyn aux commandes, le Royaume-Uni pourrait guider le monde vers un avenir plus équitable reposant sur une "juste distribution des richesses".

"C'est ainsi que nous pourrions mettre fin à la pauvreté", a-t-elle dit.

Militante en paroles, Vivienne Westwood l'est aussi sur les podiums : la créatrice a présenté lundi une collection printemps-été 2018 haute en couleurs piochant dans les matériaux recyclés, comme ces sandalettes fabriquées avec des bouteilles de plastique.

Vivienne Westwood

Vivienne Westwood © REUTERS

"C'est pour dire qu'on est contre le plastique, parce que le plastique dans l'océan est probablement le plus gros pollueur du monde", a-t-elle dit, expliquant s'être inspirée d'une photo d'un homme en Afrique portant des chaussures conçues avec du plastique recyclé.

Un mode de fonctionnement dont devrait s'inspirer tout un chacun, y compris les créateurs, a estimé la créatrice en déclamant son antienne: "Cessons de consommer sans réfléchir, achetons moins, choisissons mieux, faisons durer".

Lors d'un show enlevé, avec danseurs, acrobates et jazz manouche, l'ancienne reine du mouvement punk a décliné une garde-robe rehaussée d'enseignes de cartes à jouer symbolisant l'amour (coeur), la cupidité (carreau), la guerre (trèfle) et la pollution (pique).

Hors défilé, la créatrice prévoit d'ailleurs de publier chaque semaine une carte à jouer différente donnant, a-t-elle affirmé, les clefs pour "sauver le monde".

"J'ai commencé avec (...) l'as de pique", a-t-elle développé en désignant un dessin sur un tee-shirt qu'elle-même arborait.

Formé d'un pieu pénétrant de force à l'intérieur d'un coeur, souligné de la mention "Motherfucker", l'enseigne représente ici le "viol" du monde.

"Nous violons le monde, nous violons la Terre, nous sommes des salauds", a-t-elle dit.

Nos partenaires