La rédactrice en chef du Vogue Italie critique les blogueurs

02/02/11 à 10:03 - Mise à jour à 10:03

Source: Weekend

Pour Franca Sozzani, les fans de mode qui se mettent en scène sur la Toile sont "une épidémie".

La rédactrice en chef du Vogue Italie critique les blogueurs

© Reuters

"Pourquoi les blogueurs sont-ils placés au premier rang des défilés?" "Avons-nous besoin d'eux? Ils n'expriment aucune opinion, ils ne font que parler d'eux-mêmes et se prennent en photo dans des tenues absurdes." "Comme les papillons de nuit, ils sont inoffensifs car ils ne vivent qu'une nuit." Voilà, dans les grandes lignes, le jugement peu amène porté par Franca Sozzani sur les blogueurs mode. Ironie de la démarche: c'est sur son propre blog que la rédactrice en chef du Vogue Italie a choisi de rouvrir l'éternel débat sur la place des blogueurs vis à vis des journalistes!

Prudente, elle estime tout de même qu'il existe des exceptions -"certains blogueurs sont remarquables" car "originaux"- et elle préfère voir comment évoluera le phénomène avant de porter un jugement définitif: "Attendons une minute avant de les acclamer ou de les détester. Il existe encore beaucoup de gens qui ne savent pas ce qu'est un blogueur. [...] Nous n'en sommes qu'à la phase d'observation. La seule chose que je sais avec certitude, c'est que s'ils étaient une maladie, on appellerait ça un virus. Une épidémie!"

Franca Sozzani est-elle trop dure? Discuter avec les marques de l'impact des blogs lui permettrait sûrement de se rendre compte du pouvoir de prescription de certains, mais il faut bien reconnaître que la rédactrice a le mérite de dire tout haut ce que beaucoup de ses collègues de la presse écrite pensent tout bas.

Géraldine Dormoy, Lexpress.fr Styles

Et vous, êtes-vous d'accord avec ces propos?

Nos partenaires