La résurrection de Paco Rabanne

01/08/13 à 17:14 - Mise à jour à 17:14

Source: Weekend

L'annonce est officielle: Julien Dossena vient d'être nommé directeur artistique de la maison Paco Rabanne.

La résurrection de Paco Rabanne

© Patrick Demarchelier

Il lui reste peu de temps pour boucler le printemps-été 2014 présenté à Paris, durant la Fashion week, le 26 septembre prochain. Mais il a du métier, Julien Dossena, on ne tremble ni pour lui ni pour la maison Paco Rabanne.

Car le jeune homme sérieux (30 ans) a été formé à La Cambre mode(s), cru 2007, est passé par Hyères et son festival international où il a raflé le prix du jury et le prix 1.2.3, en 2006, puis a assisté Nicolas Ghesquière, chez Balenciaga durant quatre ans. On a vu pire comme parcours.

Depuis la fin (dépitée) de l'ère Ghesquière dans cette maison à l'avant-garde, Julien Dossena n'a pas croisé les bras - la mode est son monde, le vêtement son langage -, il a travaillé sur une petite collection baptisée Atto, "un vestiaire moderne", "un vêtement français traditionnel radicalisé en l'épurant au maximum". C'est dire si son vocabulaire peut coller à merveille aux fantômes de Paco Rabanne pour les transcender et écrire enfin un nouveau chapitre de cette griffe fabuleuse mais en déshérence.

Depuis que le mage/gourou ne décline plus ses robes "importables dans des matières contemporaines" - son manifeste dès ses premières collections en 1966 -, le label préféré de Barbarella hoquetait. Ni Manish Arora ni Lydia Maurer n'avaient convaincu. Ils ont chacun tenu deux saisons à la création, en 2012 et en 2013, sans provoquer l'enthousiasme, c'est peu dire. Pourtant, il y a de quoi faire, avec un tel trésor. Nul doute que Julien Dossena saura comment s'y prendre. Bon vent.

Nos partenaires