Lady pin-up

30/10/09 à 12:38 - Mise à jour à 12:38

Source: Weekend

Elle ne se voyait pas fleuriste, mais styliste, ha ça oui. Depuis toujours. Anjulie Wesel, 25 ans, s'imaginait même plutôt costumière de théâtre.

Lady pin-up

Elle ne se voyait pas fleuriste, mais styliste, ha ça oui. Depuis toujours. Anjulie Wesel, 25 ans, s'imaginait même plutôt costumière de théâtre. Donc, direction l'ISELL, (Institut Supérieur d'Enseignement Libre Liégeois - aujourd'hui HELMO) pour apprendre à coudre, elle qui n'avait jamais touché à une aiguille, à un fil. Et là, sa passion pour le costume, doublée d'un amour pour la Grande-Bretagne et d'une envie de créer sa collection, ont fait le reste. La voilà à Paris, en stage chez Véronique Leroy et à la maison Brigitte Campagne, puis retour à Liège, en 2007, où elle s'invente une histoire pour mieux esquisser ses premières silhouettes qu'elle signe Lady Violette - Lady pour l'accent british et Violette pour sa palette de couleurs. Elle souligne le corps, la taille, les épaules travaillées. Elle aime les ambiances un peu fifties, les matières naturelles, les tapisseries mélangées avec de la soie, les tissus nobles que l'on porte au quotidien et puis aussi s'amuser à créer de la lingerie pour homme, "une petite parenthèse". Pour l'heure, Anjulie Wesel réalise encore seule toute sa production. Chapeau ! Mais bientôt, entourée d'une équipe, une patronnière, un atelier plus vaste, elle compte grandir, et peut-être, ouvrir dans son "village liégeois" une boutique Lady Violette, le rêve.
A.-F.M.


Lady Violette chez Anthracite+Cardamome, 15, rue des Célestines, à 4000 Liège ; et chez Armada, 11, rue de la Casquette, à 4000 Liège.

En savoir plus sur:

Nos partenaires