Le Belge Raf Simons directeur artistique chez Dior

09/04/12 à 22:36 - Mise à jour à 22:36

Source: Weekend

Le suspense sur la succession de John Galliano, mis à pied par la maison Dior il y a plus d'un an, a pris fin lundi avec la nomination du styliste belge Raf Simons, 44 ans, comme directeur artistique de la maison de couture.

Le Belge Raf Simons directeur artistique chez Dior

© Image Globe

Raf Simons, dont la première collection pour Dior sera présentée à Paris en juillet, sera responsable de la "haute couture, de prêt-à-porter et des accessoires féminins", a précisé la maison de couture dans un communiqué.

Le suspense autour du successeur de John Galliano durait depuis début mars 2011, lorsque le flamboyant créateur britannique avait été mis à pied par la maison de couture après des plaintes pour insultes antisémites et une vidéo infamante qui avait fait le tour du monde sur internet.

La justice française l'avait condamné en septembre à 6.000 euros d'amende avec sursis, une sanction que le tribunal avait souhaitée "modérée" au vu de l'évolution du styliste, qui avait décidé de se soigner de ses multiples addictions et s'était excusé auprès des victimes.

En annonçant la nomination de Raf Simons à sa succession, la maison Dior, qui contribue au rayonnement de l'empire du luxe, LVMH, de Bernard Arnault, s'est dite "enthousiaste" d'accueillir "l'un des plus grands talents actuels, pour poursuivre l'oeuvre de son fondateur".

"Il va inspirer et propulser dans le 21ème siècle le style que Monsieur Dior a lancé depuis l'ouverture de sa maison et qui a changé, dès sa première collection, les codes de l'élégance mondiale", s'est-elle félicitée dans son communiqué.

Raf Simons, cité dans le communiqué, se "réjouit" de sa nomination, affirmant qu'à ses yeux "la maison Dior est le symbole de l'élégance absolue".

"Son savoir-faire unique m'inspire un profond respect. Je mesure l'honneur et la responsabilité qui me sont donnés aujourd'hui de diriger la création de la marque française la plus célèbre du monde", ajoute-t-il.

Le nom du très discret créateur belge, connu pour une mode minimaliste exigeante, volontiers avant-gardiste, a priori à l'opposé du style volontiers baroque et provocateur du talentueux M. Galliano, circulait depuis plusieurs mois, après des rumeurs tous azimuts.

Le styliste néerlandophone, l'un des plus brillants de l'école belge aux côtés de Martin Margiela ou Dries Van Noten, a d'abord créé pour l'homme avant d'évoluer vers le prêt-à-porter féminin.

Il n'a pas encore eu, au long d'une carrière déjà riche, l'occasion de créer de la haute couture, une appellation parisienne qui suppose un large travail artisanal pour créer des vêtements sur-mesure: ce sera chose faite lors de sa première collection "haute couture" pour Dior début juillet.

En février dernier, la marque allemande Jil Sander, dont Raf Simons était le créateur depuis 2005, avait créé la surprise en annonçant son départ. Quelques jours plus tard, M. Simons, très ému, présentait à Milan son dernier défilé, vivement applaudi, pour la marque.

Plusieurs fashionistas avaient été frappées par cette ravissante collection à dominante de rose, qui semblait préfigurer ce qu'il pourrait proposer en termes de style s'il était retenu par la prestigieuse maison de l'avenue Montaigne...

Allure stricte, silhouette athlétique, regard bleu acier et cheveux ras, Raf Simons, qui a étudié le design industriel, a commencé sa carrière comme créateur de mobilier avant de choisir l'univers de la mode, créant sa propre marque dès 1995.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires