Le groom s'habille en Prada

29/07/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Weekend

De plus en plus d'hôtels de luxe invitent des stylistes à dessiner les uniformes de leur personnel, de Gwen Stefani à Prada.

Le groom s'habille en Prada

© Daniel Vosovic pour Nylo

De nombreux stylistes ont déjà dessiné des lignes de vêtements pour le personnel de compagnies aériennes ou des serveurs de restaurant. Olivier Strelli, par exemple, avait rhabillé les hôtesses de la défunte Sabena et le styliste Bruce Oldfield les employés de McDonald. C'est maintenant au tour des employés d'hôtels de luxe de se faire relooker par de grands noms de la mode comme Prada et Alexander McQueen ou par des personnalités plus originales comme la chanteuse Gwen Stefani via son label L.A.M.B.

Cet été, lors d'un séjour dans un hôtel de la chaîne trendy W Hotels, votre regard sera peut-être attiré par la robe sexy en jersey léger de la barmaid ou par un tailleur aux coupes parfaites porté élégamment par la réceptionniste. Alors qu'auparavant, les uniformes du personnel d'hôtel étaient des plus insipides, les règles évoluent. De nombreuses chaînes hôtelières haut de gamme font désormais appel à des designers célèbres pour habiller leur staff.

Dans les W hotels, les créateurs invités cette saison sont Michael Kors et la chanteuse Gwen Stefani via sa ligne de vêtements L.A.M.B. Deux styles bien différents. "Je voulais dessiner une robe super mignonne que j'aurais adoré posséder dans ma garde-robe, je l'ai imaginée comme un vêtement que j'aimerais emporter en tournée", déclare la chanteuse Gwen Stefani au Financial Times.

À côté de la chaîne W Hotels, le staff de l'hôtel Monaco de Denver s'exhibe en Cynthia Rowley cette saison, celui du Royalton de New York porte des créations Yohji Yamamoto, et à l'hôtel Peninsula de Beverly Hills, les employés sont habillés en St John. So chic.

Acquérir sa touche design et fashion

Ces établissements investissent dans de telles tenues pour leurs employés afin de booster la concurrence. Selon un rapport de PwC cité par le quotidien économique The Financial Times, plus de 30 nouvelles marques d'hôtels sont nées ces 30 derniers mois. Cette abondance de labels incite chaque établissement à développer une image forte afin de se différencier les uns des autres et d'acquérir leur touche personnelle.

"L'aspect vestimentaire devient de plus en plus important pour l'industrie hôtelière, étant donné que de nombreux hôtels deviennent des labels "fashion" en soi", déclare Nicholas Oakwell au Financial Times. Managing Director de la société de création d'uniformes No Uniform, il compte parmi ses clients la chaîne d'hôtels Ibis ainsi que l'établissement 5 étoiles Connaught situé dans le quartier chic de Mayfair à Londres. "Notre but est de séduire nos clients, la façon dont le staff est habillé en dit long sur le style de l'établissement, et encore plus quand le client s'intéresse à la mode et au design", rajoute-t-il.

Des collections dignes des catwalks

Et en effet, comme l'explique le Financial Times, les collections créées pour le personnel de ces hôtels pourraient tout aussi bien défiler sur les catwalks, qu'elles soient chic, minimalistes ou plus excentriques. Exemple : les tenues des employés du Connaught, créées l'année dernière, étaient composées de vestes fabriquées en tissu tressé ornées de boutons gravés à la main. Des tenues qui séduisent à ce point les clients que certains demandent souvent où ils peuvent les acheter. Mais la plupart du temps, ces créations sont exclusivement réservés au staff, même si des hôtels comme le nouveau Nylo au Texas et à Rhode Island vendent leur collection capsule baptisée NyloWear dessinée par le styliste Daniel Vosovic, aussi star de la télé réalité outre-Atlantique.

Dans ce domaine, le Gansevoort Hotel Group, qui possède des établissements à New York et Miami, remporte la palme pour son approche "fashion". Dans sa volonté de satisfaire les goûts de ses clients, souvent issus du monde de la mode, il fut le premier à collaborer avec de grands noms comme Hugo Boss, Alexander McQueen ou encore la marque plus sportive Nautica. Pour l'ouverture d'un établissement en 2010 à Toronto, il se paie même le prestigieux Prada. Une collaboration qui permet à la chaîne de puiser dans la collection de ces stylistes sans débourser le moindre centime, considérant qu'en portant leurs créations, son staff rapporte une grande visibilité aux marques choisies. Une jolie astuce qui permet d'élever le label hôtelier au statut de marque de luxe.

Caroline Lallemand

En savoir plus sur:

Nos partenaires