Le printemps Saint Laurent par Anthony Vaccarello

15/09/16 à 16:30 - Mise à jour à 16:36

Une fille, un body échancré, un blouson, la Seine, c'est le printemps de Saint Laurent par Anthony Vaccarello. En avant-première.

Le printemps Saint Laurent par Anthony Vaccarello

SS17 YSL par Inez & Vinoodh © Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin

L'art d'entretenir le désir trouve ses fondements dans l'effet d'annonce. Anthony Vaccarello le sait mieux que personne, lui qui depuis avril 2016 occupe le poste de directeur artistique de Saint Laurent. En juin dernier, sur Instagram, il distillait déjà quelques clichés signés Collier Schoor qui donnaient le ton : de la peau, des regards sans maquillage, aucun vêtement et les lettres majuscules du nom de celui qui créa sa maison il y a cinquante-cinq ans.

Il était fidèle à lui-même, Anthony, qui dès ses débuts, juste après ses études à La Cambre mode(s) et son écolage chez Fendi, annonçait la couleur (" toujours du noir, toujours sexy "). Ce qui ne lui interdit pas de s'inscrire dans la lignée de Monsieur Saint Laurent qu'il vénère pour "sa créativité, son style et son audace".

Aujourd'hui, sa collection printemps-été 2017 semble prête, elle sera montrée à Paris durant la Fashion Week le mardi 27 septembre. Mais dans l'entre-deux, il publie, toujours sur Instagram, la première photo annonciatrice des beaux jours : Anja Rubik, fidèle d'entre les fidèles, en maillot/body rebrodé et blouson en jeans qui a déjà vécu, par Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin, qui depuis toujours aiment les créateurs belges. Une dream team pour un beau teasing.

Nos partenaires