Les 19 éditions de Vogue s'engagent dans 'The Health Initiative'

05/06/12 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Weekend

Début mai, les dix-neuf rédactrices en chef des éditions internationales de Vogue signaient le pacte 'The Health Initiative'. Elles s'engageaient donc à promouvoir une image plus saine du corps humain dans leur magazine. Maintenant que les éditions du mois de juin viennent de sortir en librairie, une petite analyse s'impose.

Les 19 éditions de Vogue s'engagent dans 'The Health Initiative'

Le pacte 'Health Initiative' vise à ce que les 19 éditions internationales de juin consacrent leurs pages à la santé. Les diverses rédactrices en chef ont interprété le précepte à leur propre manière. Pragmatique, la rédactrice en chef du Vogue américain Anna Wintour a par exemple décidé de transformer les athlètes olympiques Hope Solo, Ryan Lochte et Serena Williams en mannequins pour sa couverture de juin. Gisele Bündchen a été choisie pour représenter la tendance en France : les délicieuses rondeurs de la top model brésilienne semblent en effet bien plus saines que le corps décharné de certaines de ses collègues.

Kate Moss ne pouvait décidément pas être élue en tant qu'emblème d'un mode de vie sain. En ce mois de juin, c'est pourtant sa maigre silhouette qui trône en couverture de l'édition britannique. La célèbre top model y enlace une épaisse corde à grimper, mais référence au sport et à la santé s'arrête là. Le choix de la rédactrice en chef Franca Sozzani parait déja bien plus défendable : ce sont les formes d'Isabella Rossellini que l'on retrouve en couverture de l'édition italienne. Quant aux rédactions chinoises et allemandes, il n'existe apparemment à leurs yeux rien de plus sain qu'un corps à demi-dénudé allongé sur la plage.

Un beau corps est un corps sain

Les dix-neuf rédactrices en chef engagées auprès de 'l'initiative santé' de Vogue ont notamment promis de ne plus travailler avec des mannequins de moins de seize ans. Le pacte prévoit également le bon traitement des top modèles lors des séances photo, ainsi que de meilleures conditions de travail. Les éditions signataires banniront en outre les mannequins qui semblent souffrir de troubles alimentaires. Les filles recevront une série de conseils afin de pouvoir mener un mode de vie sain. Vogue espère enfin encourager les créateurs de mode à repenser leurs petites tailles irréalistes.

L'initiative 'santé' a enchanté Jonathan Newhouse, le président de la maison d'édition Condé Nast International. "Nous croyons en la beauté d'un corps sain. Les rédactrices en chef de Vogue veulent des magazines qui reflètent la santé de leurs mannequins."

C'est par le biais d'une lettre ouverte publiée sur le site internet 'The Daily Beast' que la top model américaine Tyra Banks a exprimé tout son soutien à l'initiative : 'On pourrait fêter ça avec un barbecue et des hamburgers ', a proposé le mannequin.

JK

Nos partenaires