Les confidences de Donatella Versace: "Je ne crois plus à l'enfer"

22/03/18 à 12:00 - Mise à jour à 15:23
Du Le Vif Weekend Black du 22/03/18

Après l'assassinat de son frère Gianni, la créatrice a connu des heures sombres. Aujourd'hui, elle revit. Celle dont le défilé printemps-été 18 marquera l'histoire de la mode évoque pour nous la profession, son ex-addiction à la cocaïne ou encore son éducation catholique. Mais aussi l'avenir, dont elle est convaincue qu'il sera radieux.

Le 22 septembre dernier, Donatella Versace entrait dans l'histoire de la mode avec un show printemps-été 18 qui fera date. Sur le catwalk, elle rendait hommage à son frère Gianni, assassiné vingt ans plus tôt et qui, en 1991, avait lancé le phénomène des supermodels en faisant défiler Linda Evangelista, Naomi Campbell ou encore Cindy Crawford sur les notes de Freedom ! En ce début d'automne milanais, l'Italienne reproduisait ce moment fort en réinterprétant les looks de l'époque, mais aussi et surtout en invitant sur le podium cinq de ces mannequins mythiques - Cindy et Naomi, mais également Claudia Schiffer, Helena Christensen et Carla Bruni - rassemblés pour un final sensationnel, sur le tube de George Michael évidemment. Vêtue de noir, menue à côté de ces déesses filiformes drapées dans leurs robes dorées, la créatrice prit finalement la pose sous une pluie de flashs, elle-même impressionnée par la dimension surréaliste de l'événement.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires