Les hommages défilent pour le maître Yves Saint Laurent

02/06/08 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Weekend

Les obsèques du couturier Yves Saint Laurent auront lieu ce jeudi à Paris.

Les hommages défilent pour le maître Yves Saint Laurent

© Belga

"Artiste de génie", personnalité hors du commun qui a "révolutionné la haute couture" et aidé à "la libération des femmes": la France a rendu un hommage unanime au couturier Yves Saint Laurent, l'un de ses créateurs les plus connus dans le monde, décédé dimanche soir à 71 ans.

Les obsèques du couturier auront lieu jeudi à l'église Saint-Roch, dans le centre de Paris, a indiqué Pierre Bergé, cofondateur de la griffe qu'il a dirigée pendant 40 ans et qui s'est dit "bouleversé". Pour Pierre Bergé, qui était son compagnon de longue date, Yves Saint Laurent a "accompagné le mouvement de libération des femmes" et "savait parfaitement qu'il avait révolutionné la haute couture". Atteint d'une tumeur au cerveau, il était "malade depuis un an", a-t-il expliqué.

Selon Pierre Bergé, le président Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni, ancien mannequin qui a défilé pour Yves Saint Laurent, assisteront aux obsèques. Le couturier sera ensuite incinéré et ses cendres seront conservées dans une sépulture des jardins de Majorelle, à Marrakech, qui bordent une propriété appartenant à Yves Saint Laurent et Pierre Bergé.

Le journal Le Figaro faisait lundi sa manchette sur la mort du "plus grand couturier du monde", tandis que Le Parisien saluait le "petit prince de la mode", les deux quotidiens ayant bouleversé leur Une pour rendre compte du décès du couturier annoncé tard dimanche soir. "YSL: nul doute que les initiales du plus célèbre des couturiers français scintilleront encore longtemps au firmament de la notoriété", affirme Le Parisien en disant "adieu" à "Monsieur Saint Laurent".

Même unanimité du côté du monde politique. Nicolas Sarkozy a regretté la disparition de l'"un des plus grands noms de la mode, le premier à élever la haute couture au rang d'un art en lui assurant un rayonnement planétaire". Le Premier ministre François Fillon a quant à lui salué un "créateur exceptionnel qui a profondément marqué l'histoire de la haute couture". Pour la ministre de la Culture Christine Albanel, il "était et restera un grand créateur, inventeur d'une femme moderne vêtue d'étoffes de lumière, de séduction et de désir". L'ancien président Jacques Chirac et son épouse Bernadette ont rendu hommage à un créateur "novateur, avant-gardiste, perfectionniste", qui "incarnait l'élégance française". "C'est l'inventeur de l'élégance parisienne qui nous a quittés", a assuré pour sa part le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë.

Le monde de la mode pleure lui aussi lundi la disparition d'un "génie". Pour le couturier Christian Lacroix, Yves Saint Laurent a représenté "un choc de modernité" et ses créations avaient "l'évidence des chefs d'oeuvre". Yves Saint Laurent a été "l'un des rares à avoir atteint la perfection avec tout ce qu'il touchait", a estimé pour sa part la créatrice britannique Vivienne Westwood. "Yves Saint Laurent a tout inventé, tout revisité, tout transfiguré au service d'une passion: faire rayonner la femme et lui permettre de libérer sa beauté et son mystère", ont estimé François Pinault et François-Henri Pinault, les patrons du groupe PPR, dont la filiale Gucci est propriétaire de la griffe YSL. Pour le président de Gucci Group, Robert Polet, Yves Saint Laurent laisse "un grand vide mais également un sublime héritage".

Bernard Arnault, le patron du numéro un mondial du luxe LVMH, grand concurrent de PPR, a salué l'"humilité" d'Yves Saint Laurent, "marque de son génie". "Monsieur Saint Laurent a incarné pendant un demi-siècle la haute couture française. Il a voulu une femme qui concilie deux exigences fondamentales qui l'ont toujours guidé même dans sa vie personnelle: la liberté et l'élégance", a-t-il conclu.

F.B. avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires