Louis Vuitton vendu en sous-sols

03/06/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Weekend

Acheter un sac Vuitton dans un entrepôt plein de vieilles caisses en bois. Impossible ? C'est pourtant ce que propose la marque française qui vient d'ouvrir un underground store à Tokyo.

Louis Vuitton vendu en sous-sols

Acheter un sac Vuitton dans un entrepôt plein de vieilles caisses en bois. Impossible ? C'est pourtant ce que propose la marque française qui vient d'ouvrir un underground store à Tokyo.

Pour se rapprocher d'un public jeune, la marque Louis Vuitton a plus d'un tour dans son célèbre sac estampillé du célèbre monogramme "LV". Après avoir recruté des stars en vogue comme la chanteuse Jennifer Lopez pour la campagne de pub automne/hiver 2003-2004 ou encore Madonna tout récemment, la griffe française de luxe lance un nouveau concept de magasin à Tokyo.

Un entrepôt rempli de grandes caisses en bois. Des lignes jaunes et noires qui rappellent étrangement la signalisation routière, l'univers de la rue... le street design. Dans un coin du magasin, un monte-charge sur lequel sont installés quelques sacs Louis Vuitton. Bienvenue dans le premier underground concept store de la marque de luxe française. Situé dans le coeur d'Ikebukuro, l'un des quartiers jeunes et vivants de Tokyo, l'underground shop a été inauguré ce 30 mai. Il se situe dans Seibu, l'un des plus grands buildings de magasin du monde. Pour insister, un peu plus, sur le positionnement de cette nouvelle boutique, la marque a fait appel au rappeur américain Kool Keith pour un showcase lors de l'inauguration de la boutique. Une importante rupture avec l'image glamour que véhiculent les produits Vuitton. Dernièrement, c'est le rappeur Kanye West qui mettait sa petite touche en lançant des sneakers pour la marque.

Rien d'étonnant toutefois pour le pays du Soleil Levant où les grandes marques de luxe n'hésitent pas à mettre le paquet pour se faire remarquer. Que ce soit en termes d'innovations ou par des buildings plus démesurés les uns que les autres. Les grandes firmes européennes de la haute couture et du prêt-à-porter font, en effet, appel à de grands noms de l'architecture pour s'installer à Tokyo dans le but de satisfaire la clientèle japonaise. Citons, par exemple, le bâtiment Prada à Omotesando, un autre quartier de la capitale nipponne, construit par les architectes de la Tate Gallery à Londres. Sur une dizaine d'étages, sa robe de verre n'est pas sans rappeler la texture d'un... sac à main.

Attention, l'underground store de Louis Vuitton n'est que temporaire. Il devrait fermer ses portes en octobre 2010.

Christophe Charlot



Nos partenaires