Milan, le 17 janvier 2010

18/01/10 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Weekend

Deuxième journée de présentation des collections de prêt-à-porter masculines pour l'automne-hiver 2010-2011 à Milan. Que retenir d'essentiel et de superflu de ce 17 janvier, fête de toutes les Roseline et 46ème anniversaire de Michelle Obama ?

Milan, le 17 janvier 2010

© Catwalkpictures.com

- Que chez Tod's on cultive un goût exquis de la tradition patinée, j'adore. Rien qu'à en juger par le lieu où se déroulait la présentation. Une magnifique villa art déco typique des plus riches heures des années 30, la villa Necchi . Et que le sens du commerce peut très bien s'allier au sens de l'humour : pour le Mondial de football, on pourra arborer un bracelet tressé de cuir aux couleurs de son pays. A noter aussi que le grande photographe Elliot Erwitt , qui aura une expo au printemps à la maison européenne de la photographie à Paris et publiera une monographie dans le cadre des 50 ans des éditions TeNeues, signe une série de visuels pour la griffe. On vous en reparle très vite.

- Que le styliste italien Frankie Morello s'engouffre dans la vampiromanie Twilight pour une improbable collection au carrefour du gothisme et du football américain.

- Que chez Gianfranco Ferré aussi les vampires rodent : la bande-son du défilé, "Putting out fire with gasoline" de David Bowie a été rendue populaire grâce à la série télévisée Moonlight. Niveau fringues : mood militaire pour des silhouettes cintrées dans leur manteau, fourrure, jeu sur le noir et blanc, saillies rock garage.

- Que chez Roberto Cavalli, ce n'est plus un feu de plancher qui a raccourci les pantalons, c'est un incendie. Grigris à la ceinture, frocs lézardés, ceinture-jupette et un perfecto tout troué. Vestons militaires, aussi qui confirment le retour de cette tendance récurrente de la mode homme.

- Que Salvatore Ferragamo est décidément une de nos maisons favorites. La palette de couleurs (vert, terre de sienne, vieux rose, bleu marine,...) électrise doucement ses dandys-farmers. Un défilé tout cosy, avec arpège de violoncelle et galop sur le macadam en fond sonore. Bohême et mélancolique entre Missoni et Ann Demeulemeester, la touche formelle en sus.

- Que Vivienne Westwood a beau sensibiliser au réchauffement climatique en proposant à tous ses invités des gourdes d'eau en alu "eco-friendly", elle pousse le bouchon de la provoc' un peu loin en envoyant sur le catwalk des pastiches de SDF frigorifiés, matelas en mousse et sac de couchage sous le bras.

- Que Miuccia Prada a été sage cette saison à la faveur d'une collection toute en simplicité et couleurs neutres évoquant le Prada des années 1990.

- Que Chris Brown est occupé à... battre le pavé milanais en nouveau Kanye West du front row.

- Qu'après tout ça, j'ai passé une excellente soirée à la Scala où James Colon dirigeait le tragique Rigoletto de Verdi, un de mes opéras favoris, avec ce grand air, chanté ici par Pavarotti dans le rôle du duc lubrique de Mantoue . Ou encore le superbe "Caro Nome" interprété ici par Diana Damrau.

Baudouin Galler

Visualisez tous les défilés sur CatwalkWeekend

Nos partenaires