Mode homme: L'effet classe cool

11/03/11 à 11:03 - Mise à jour à 11:03

Source: Weekend

Il souffle un vent de fraîcheur sur le vestiaire des hommes. Ambiance pique-nique chic en chemise à carreaux vichy chez D&G, la ligne jeune de Dolce & Gabbana, atmosphère bucolique chez Kean Etro, catwalk en gazon pour les deux griffes.

Mode homme: L'effet classe cool

© Catwalk Pictures

Appel à une urbanisation respectueuse de l'environnement chez MiharaYasuhiro, le Japonais qui monte, et saillies vert menthe ou kaki au coeur des défilés Burberry et Hermès. L'homme de l'été 2011 voit la vie en green. Et reprend des couleurs, particulièrement chez Prada qui revisite la marinière en version Technicolor ou Jil Sander qui transforme notre garde-robe en plumier de Stabilo Boss.

Contrairement aux saisons précédentes, la situation délétère qui plombe encore l'économie mondiale ne semble plus toucher outre mesure le moral des créateurs, et partant, leurs collections qui, comme vous le constaterez dans les pages qui suivent sont loin d'être dépressives. Si les marques continuent de ne pas trop s'éloigner de leurs classiques afin de ne pas trop effaroucher les hommes et mettre dans de bonnes dispositions d'achat le très pragmatique consommateur masculin, elles semblent avoir choisi la stratégie de la positive attitude pour contredire notre époque un brin chagrine.

L'humeur générale, incarnée par le port peinard de la sandale, est en effet au retour du cool, à une certaine nonchalance allergique aux idées et aux silhouettes étriquées. On constate ainsi une contre-attaque des allures fluides et décontractées, même si le slim et l'allure de rocker rebelle a encore sa place chez certains. Car le temps des uniformes et des propositions vestimentaires monocordes est bel et bien enterré.

Si des tendances se dégagent, l'homme est plus que jamais multiple, de plus en plus à l'aise avec ses choix esthétiques. Depuis le sacre d'Hedi Slimane chez Dior dans les années 2000, le secteur n'a en effet cessé de gagner en légitimité, en liberté, en sophistication. De se décomplexer, surtout. Les créateurs de mode n'ont jamais autant chéri les hommes qu'aujourd'hui, leur offrant une garde-robe de plus en plus pointue et hétéroclite dans laquelle ces messieurs puisent avec une aisance inédite.

Baudouin Galler

Retrouvez toutes les tendances du printemps-été 2011 sur Catwalk Weekend


En savoir plus sur:

Nos partenaires