Own

13/02/07 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Weekend

Own

© GAETAN CAPUTO

A la barre de Own, une marque de mode belge, se trouvent les Français Thierry Rondenet et Hervé Yvrenogeau qui se sont rencontrés, en 1989, sur les bancs de la section "Sérigraphie et image imprimée" de l'Institut supérieur de La Cambre, à Bruxelles. A l'époque, le premier a déjà tâté un peu de droit et de commerce, tandis que le second a exercé la profession d'instituteur pendant trois ans. Ils ont un point commun: tous deux rêvent de nouveaux horizons artistiques. La rencontre d'autres étudiants et la particularité de l'enseignement dispensé à La Cambre qui consiste à "ouvrir" toutes les sections de l'Institut pour de petits stages ponctuels leur font connaître peu à peu le monde du stylisme. Avec Didier Vervaeren, un troisième complice de l'atelier Mode, ils lancent, en troisième année, l'"Union pour le Vêtement". L'entreprise est placée sous l'angle de l'amusement créatif et une véritable osmose s'installe rapidement au coeur du trio. Le talent est visiblement au rendez-vous puisque le collectif improvisé se voit distingué d'un prix honorable au prestigieux Festival de la jeune création de Hyères, en 1994.

Pris au piège de son succès inattendu, "Union pour le Vêtement" entre alors dans le rythme infernal des collections, écartelé entre l'homme et la femme, le stress des créations, le suivi des commandes et l'enfer des productions. L'amusement initial se dilue dans les contraintes éreintantes de la dure réalité économique et la tension monte progressivement. Trop, c'est trop: malgré la réussite commerciale du trio (près de trente points de vente décrochés au Japon et une demi-douzaine en Europe en quatre années d'activité), Thierry Rondenet et Hervé Yvrenogeau décident alors de saborder le navire en 98, chavirés par de sérieux problèmes relationnels au sein du groupe.

Leur agent nippon, chargé de la distribution de la marque au Japon, met alors toute la pression nécessaire pour encourager Hervé et Thierry à reprendre leurs activités stylistiques sous une autre forme. Le duo réfléchit, le projet mûrit et, en janvier 99, Own présente sa première collection masculine dédiée à l'hiver 99/00. La presse est emballée et le tandem est désormais paré à concilier habilement business et création. Depuis, le succès va croissant et Own s'est même ouvert à la mode féminine. Superbe, leur toute première boutique trône, depuis 2005, sur la place du Jardin aux Fleurs, à Bruxelles.

F.B.

En savoir plus sur:

Nos partenaires