Samantha, épouse de l'ancien premier ministre britannique David Cameron, se lance dans la mode

30/11/16 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Afp

Samantha Cameron, femme de l'ex-Premier ministre britannique David Cameron et habituée des défilés de mode, a annoncé le lancement de sa propre marque de vêtements, moins de cinq mois après son départ de Downing Street.

Samantha, épouse de l'ancien premier ministre britannique David Cameron, se lance dans la mode

Samantha Cameron, au défilé Christopher Kane pendant la London Fashion Week automne/hiver 2016 à Londres, le 22 février 2016 © Reuters

Les 40 premières pièces de la marque, baptisée "Cefinn", un nom inspiré, selon la presse britannique, par les prénoms de ses enfants (Elwen, Florence, Ivan et Nancy), seront disponibles en début d'année prochaine, a indiqué Samantha Cameron au magazine de mode Vogue.

Spectatrice assidue de la Fashion Week de Londres, Samantha Cameron, 45 ans, a souvent suscité l'enthousiasme des amateurs de mode pour ses tenues modernes et élégantes pendant ses six années passées à Downing Street avec son mari, qui avait démissionné dans la foulée du référendum du 23 juin sur l'UE.

Le 13 juillet 2016, Samantha Cameron et sa famille quittent le logement de foction de David, du 10 Downing Street

Le 13 juillet 2016, Samantha Cameron et sa famille quittent le logement de foction de David, du 10 Downing Street © Reuters

Un style qu'on devrait retrouver dans sa collection. "Il y a de nombreuses marques américaines et françaises présentes dans la création contemporaine à un niveau de prix abordable mais pas tant de marques britanniques que ça", explique Samantha Cameron dans Vogue. "Comme chez tous les créateurs, les vêtements de Samantha reflètent ses propres goûts, avec des coupes propres, simples (...) et une attention particulière apportée aux matériaux pour qu'ils ne paraissent pas trop fatigués en fin de journée", a indiqué dans le Times Alexandra Shulman, rédactrice en chef de Vogue Royaume-Uni. Sans atteindre les sommes vertigineuses des pièces de haute couture, la collection ne devrait toutefois pas être à la portée de toutes les bourses, a-t-elle ajouté.

Commentant le lancement du label, le Telegraph estimait qu'il illustrait une évolution du style des couples au pouvoir au Royaume-Uni. "Il y a encore quelques années, l'idée qu'une ancienne épouse de Premier ministre puisse lancer sa marque de mode aurait été impensable", écrit le journal. "Mais si 2016 nous a appris quelque chose, c'est à nous habituer à l'inédit".

Nos partenaires