Sites de ventes privées : 6 conseils pour éviter les mauvaises surprises

25/11/14 à 10:59 - Mise à jour à 25/06/15 à 20:35

Source: Weekend

À l'approche des fêtes de fin d'année, la traditionnelle chasse aux cadeaux est ouverte, plaisir pour certains, véritable corvée pour d'autres. Dans cette course effrénée, les sites de vente privées peuvent sauver la mise des personnes qui n'ont pas le temps (ou l'envie) de courir les magasins, à condition de suivre ces quelques conseils.

Sites de ventes privées : 6 conseils pour éviter les mauvaises surprises

© istock

Chaque jour, les sites de vente privés - pour en citer quelques-uns: Snapstore.be, Vente-privée.com, Showroomprivé.com, Vente-Exclusive.com, Outlet-Avenue.be, Bazarchic.com, Bradley.fr,... - distillent leur flux d'offres à prix cassés, avec des rabais allant de 30 à parfois 90 pour cent. Montres, vêtements, sacs, chaussures, équipements sportifs ou encore draps de maison, et même offres de voyages et bouteilles de vin, il y en a pour toutes les bourses et tous les goûts, et cela livrables en quelques clics à la maison ou au bureau, sans bouger de son divan. Le principe pour la plupart d'entre eux est simple: on devient membre en s'inscrivant sur la plateforme ou en se faisant parrainer par un ami déjà inscrit afin de recevoir quotidiennement les propositions avantageuses. Si la plupart de ces sites brillent par leur sérieux et la qualité de leur stock, mieux vaut parfois faire attention à certains détails qui pourraient gâcher la bonne affaire. Voici 6 conseils qui vous rendront plus vigilants avant de valider votre panier virtuel :

1. Fuyez les marques inconnues au bataillon: ces sites proposent principalement le déstockage de marques qui ont pignon sur rue, mais d'autres labels faussement luxueux viennent parfois se glisser parmi eux. Ces derniers sont souvent créés exclusivement pour les sites de ventes privées ou de déstockage et proposent souvent des prix gonflés, pour lesquels aucune référence n'est disponible.

2. Méfiez-vous des prix gonflés: parlons-en d'ailleurs de ces prix majorés de quelques euros affichant une très grosse ristourne (parfois 70% !) pour appâter le chaland et lui faire croire que l'article est presque gratuit. Un petit tour sur Google et sur d'autres sites d'e-commerce avec la même référence de produit donne souvent des résultats assez étonnants. Exemple : nous avons repéré une paire de draps de lit à un prix affiché de plus d'une centaine d'euros sur un site de vente privée qui, en réduction, tombait à 50 euros alors que sur un site de vente par correspondance classique, le prix de vente d'origine était seulement d'une trentaine d'euros. Et même si la vente est express et force souvent le client à acheter dans la précipitation vu les stocks limités (parfois annoncés juste pour l'effet d'exclusivité), mieux vaut doublement vérifier et consulter les avis d'autres internautes.

3. Vérifiez la qualité des vêtements: les produits proposés sont souvent des fins de séries confiées par les marques pour écouler leur stock. Il est rare de trouver la dernière collection. De plus, certaines sociétés produiraient des secondes lignes de moins bonne qualité exclusivement pour les sites de vente privées. France 5 dévoilait dernièrement dans son reportage intitulé "Ventes privés : un marché de dupes" qu'il pouvait clairement exister deux lignes de production: une première pour la distribution en boutique et une deuxième (de qualité moindre) servant à alimenter directement le circuit sur les sites de vente privée. Cet aspect est cependant à nuancer car toutes les marques n'ont pas les moyens de procéder de la sorte et proposent à la vente des produits qui correspondent vraiment à du déstockage (produits présents en boutique au cours des saisons précédentes).

4. Calculez bien les délais de livraison : souvent, les délais de livraison sont assez longs, et en tout cas, beaucoup plus longs que sur un site d'e-commerce classique, ils peuvent même dans certains cas atteindre 3 semaines car il faut d'abord attendre la fin de la vente pour recevoir ses produits (c'est ce qu'on appelle le "stock fictif", le site attend d'abord que tous les achats soient enregistrés avant de passer les commandes chez le fournisseur et de les envoyer ensuite aux clients). Mieux vaut donc prendre ce laps de temps en considération pour ne pas recevoir le cadeau de tante Georgette le 7 janvier.

5. Attention aux frais de livraison : ils sont rarement offerts, sauf pour un certain montant qui peut vite atteindre la centaine d'euros. sSouvent, la commande est majorée de quelques euros de frais de livraison, à prendre en compte en plus du prix d'achat afin de savoir s'il s'agit toujours d'une bonne affaire.

6. Méfiez-vous des miroirs aux alouettes : des sites proposent uniquement la vente de voyages de luxe à prix mini comme Voyageprivé.com ou Jetsetter.com, MyTravelchic.com...Ces derniers mettent en ligne des stocks d'invendus d'hôtels haut de gamme, de résidences hôtelières, parfois aussi de compagnies aériennes. Tout est proposé durant trois jours, entre 30 et 60 % du prix initial, les prix variant selon les dates de séjour. Mais ces offres, en les comparant à d'autres offres de tour-opérateurs, ne se révèlent au final pas si intéressantes. Attention donc à ces sites qui jettent de la poudre aux yeux.

Nos partenaires