Spécial Mode C'est Belge

01/03/11 à 18:48 - Mise à jour à 18:48

Source: Weekend

Confection intime, l'édito de Delphine Kindermans, rédactrice en chef

Spécial Mode C'est Belge

Armure pour affronter les autres ou conquérir le monde, cocon rien qu'à soi, un vêtement c'est tout ça et bien plus encore. Objet transitionnel, du désir, de scandale - ne pas biffer les mentions inutiles : dans une garde-robe, tout se combine, se superpose, s'additionne en un substrat unique, façon miroir de l'âme, en plusieurs strates. Objets de notre affection, avant tout, et les huit femmes qui nous ont ouvert leurs placards dorés n'échappent pas à la règle (lire en pages 57 à 72) : quand elles aiment, elles sont fidèles mais pas exclusives. Et ne disent pas pourquoi. S'habiller, c'est de l'ordre de l'intime, même quand c'est pour être vue.

Dans le désordre et sans exhaustivité, cela donne des pièces d'Ann Demeulemeester, Tim Van Steenbergen ou Haider Ackermann en général, une robe en cuir naturel de l'écocréatrice Ada Zanditon et un jeans javellisé griffé Dries Van Noten en particulier pour Sonja Noël, fondatrice de Stijl, la boutique qui a fait du quartier Dansaert le centre nerveux de la mode à Bruxelles. De la maille, à l'envers, à l'endroit, avec crochet par quelques prototypes Maison Martin Margiela, robes Lanvin et réalisations d'ex-étudiants pour Sandrine Rombaux, prof à La Cambre mode(s). Du vintage Chanel ou Saint Laurent, du mainstream très fashion qui se frotte sans s'y piquer à de petits labels aussi pointus qu'un stiletto pour Emilie Duchêne, blogueuse et fille de. Mugler, Claude Montana, Georges Rech ou Moschino pour Christiane Löffler, attachée de presse et élégante née. Des Japonais et des Belges, dont elle va voir les défilés avant de passer commande, pour Isolde Pringiers, éditrice et galeriste d'objets et de mobilier design. De la couleur, des volants, des rayures et des pois, un peu, du denim et des pulls, beaucoup, des robes, passionnément, pour Inge Onsea, initiatrice avec son mari de la griffe belge Essentiel ou pour Fanny Guéret, animatrice de Plastic Planet. Aucune à renvoyer au vestiaire.

Le spécial Mode C'est Belge est en librairie ce 4 mars

En savoir plus sur:

Nos partenaires