Stach adeptes

10/06/11 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Weekend

La moustache, ce symbole absolu du ringardisme est-elle en passe de revenir furieusement à la mode ?

Stach adeptes

Depuis que Jean Dujardin a remporté le prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes avec un rôle de joli moustachu, la question se fait aussi pressante qu'un DSK sortant de sa douche : la moustache, ce symbole absolu du ringardisme est-elle en passe de revenir furieusement à la mode ? De trouver son salut ailleurs que dans les bars PMU, les concerts de Metallica ou les premiers pornos tchèques ?

Les indices abondent. Les créatifs y succomberaient déjà depuis quelques saisons. On en trouve en par exemple dans le milieu toujours à contre-pieds du clubbing à Berlin depuis facilement 5 ans. A New York, elle pousse sous le nez des hispsters, le genre de type étudiant en design, malade de crypto-électro et fan de Zaha Hadid sur Facebook. A Paris, il existe un petit phénomène autour du Paris Moustache Club, une place forcément branchée où même les filles portent des postiches à la manière de la chanteuse de Coco Rosie.

Pour ceux qui voudraient franchir le pas, un ouvrage fort pratique vient en tout cas de sortir chez Marabout. Il s'agit ni plus ni moins du "Petit Manuel de la Moustache". On vous y apprend dans un parfait équilibre d'ironie et de sérieux comment, de la croustache de l'éternel ado, à la crayon type Clark Gable en passant par le fer à cheval à la Hulk Hogan, transformer son rêve pileux une réalité. Des bases du rasage à l'entretien de la moustache tout y est. Vous saurez tout sur le stick antiseptique, la cire d'Alun, le rôle du blaireau, des crèmes, savons et autres gels. Du reste, pour chaque modèle, une tenue vestimentaire est conseillée. On évitera par exemple le training Kappa avec la Morse (celle de Nietzsche) ou le costume militaire avec la brosse à dents alias la touffe nauséabonde de la nouvelle idole de Lars Von Trier. Car la moustache, à notre époque, est surtout l'attribut rêvé pour faire preuve d'humour avec bon goût. Se poiler avec élégance. En somme.

Baudouin Galler

En savoir plus sur:

Nos partenaires