Un e-shop dédié à 100% aux créateurs belges

19/10/17 à 15:05 - Mise à jour à 15:05

Source: Belga

Alors que la tendance du "slow fashion" - ou la consommation de la mode de manière responsable - a le vent en poupe, le site de vente en ligne Story To Line est dédié à 100% aux créateurs belges.

Un e-shop dédié à 100% aux créateurs belges

© Capture d'écran

Le but de sa fondatrice, Marie-Amélie Rolin Jacquemyns, est non seulement de proposer des pièces de designers exclusivement belges, mais aussi de mettre en lumière les créateurs dont les pièces sont commercialisées sur l'e-shop.

La plateforme est née de la rencontre entre sa fondatrice Marie-Amélie Rolin Jacquemyns et plusieurs créateurs lorsqu'elle a travaillé sur divers projets au centre de la mode et du design, MAD Brussels. "Les créateurs m'ont transmis toute la passion qu'ils mettent dans leurs créations. De mon côté, je n'avais plus la même satisfaction lorsque j'achetais des vêtements dans les grandes enseignes. J'ai préféré économiser un peu et investir dans des pièces uniques", explique l'initiatrice de l'e-shop.

Le site met en lumière chacun des créateurs qui ont rejoint le projet. "En côtoyant les créateurs, j'ai pris conscience qu'il leur manquait une voie supplémentaire pour se faire connaître. Mais je ne pouvais pas uniquement me contenter d'un e-shop." Grâce à des interviews vidéo et des liens renvoyant aux flux Instagram des créateurs, Story To Line présente également leur univers et leurs inspirations.

Actuellement, douze créateurs ont rejoint le projet et six à huit sont en négociation. Mais sa créatrice veut privilégier la qualité sur la quantité et ne souhaite pas dépasser les 30 griffes. L'entrepreneuse a également dressé plusieurs critères de sélection: "Nous recherchons des créateurs qui disposent déjà d'une certaine expérience et de professionnalisme, avec quelques collections derrière eux. Ainsi, ils ont bénéficié du feedback de leurs clients et savent ce qu'ils souhaitent leur proposer."

La création du site s'inscrit dans la volonté de diminuer la tendance du "fast fashion", un modèle de production et de consommation rapide. "La logique des acheteuses de Story To Line est de vouloir diminuer le rythme de consommation. Elles préfèrent acheter plus cher une pièce de qualité chez un créateur local qu'elles garderont durant 5 ou 6 ans", explique Mme Rolin Jacquemyns.

Au niveau des ventes, 70% proviennent de Belgique. Le reste, principalement des Etats-Unis et de France. "J'ai envie d'exporter le site à l'étranger parce que la mode belge bénéficie d'une reconnaissance mondiale. Mais pour l'instant, nous nous concentrons sur la clientèle locale", étaye la créatrice de Story To Line.

Soucieux d'apporter une vitrine aux créateurs belges, le site bénéficie déjà du label "Ik Koop Belgisch" qui met à l'honneur la mode et le design belges en Flandre. Le site espère également bénéficier prochainement du label francophone, "J'achète Belge", qui sera lancé le 23 octobre prochain.

"Les grandes industries 'fast fashion' seront toujours là, mais les acheteurs veulent de plus en plus voir ce qu'il y a derrière leur achat: savoir d'où vient la pièce, par qui elle a été conçue... Bref donner du sens à leur achat", conclut Mme Rolin Jacqumyns. Dans cette lignée, le public aura l'opportunité de rencontrer les douze designers et de se procurer les pièces vendues sur le site ce mercredi soir dans les locaux de MAD Brussels à l'occasion du lancement du site mis en ligne le 2 septembre dernier.

Nos partenaires