Une Indienne défigurée à l'acide va défiler à la Fashion Week de New York

25/08/16 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Afp

Une Indienne de 19 ans défigurée par une attaque à l'acide va défiler le mois prochain à New York dans le cadre de la Semaine de la Mode pour ce qui sera son premier déplacement à l'étranger.

Une Indienne défigurée à l'acide va défiler à la Fashion Week de New York

Reshma Qureshi © Capture d'écran YouTube

Reshma Qureshi a été brutalement attaquée en 2014 par un beau-frère et d'autres hommes qui ont aspergé son visage d'acide, un crime d'honneur en Inde. Elle a été défigurée et a perdu un oeil.

Elle est devenue le visage d'une campagne appelant à mettre fin à la vente libre d'acide en Inde et elle apparaît notamment dans des vidéos sur YouTube où elle donne des conseils de beauté et de maquillage.

FTL Moda, une société qui produit plusieurs défilés dans le cadre de la Semaine de la Mode de New York, l'a invitée à venir participer à ce grand rassemblement bisannuel de l'industrie de la mode qui rassemble couturiers, créateurs, mannequins et riches clients venus du monde entier.

Reshma Qureishi doit ainsi défiler le 8 septembre dans deux présentations, a précisé FTL Moda à l'AFP.

Fille d'un chauffeur de taxi, elle a été filmée en larmes et tout sourire quand l'association caritative Make Love Not Scars (littéralement "Faites l'amour, pas des cicatrices") lui a annoncé qu'elle s'envolerait pour défiler à New York.

Selon l'association Acid Survivors Trust International, qui aide les victimes d'attaques à l'acide, il se produit entre 500 et 1.000 agressions barbares de ce type par an en Inde. Il s'en produit aussi en Asie du Sud-Est, en Afrique sub-saharienne ou au Moyen-Orient.

Ces attaques tuent rarement mais laissent les victimes avec de lourdes séquelles physiques et psychologiques. La grande majorité des victimes sont des femmes ou des enfants.

FTL Moda cherche à défier les normes de la beauté dans la mode et avait invité à défiler l'année passée Madeline Stuart, adolescente australienne souffrant du syndrome de Down.

Nos partenaires