Vaccarello, le Belge devenu directeur artistique de Saint Laurent

Depuis avril 2016, Anthony Vaccarello crée pour Saint Laurent. Un directeur artistique trentenaire pour une maison mythique qui n'a jamais rien eu de lisse. Avec sérénité, ce Belge dont les interviews sont rares, donc précieuses, relève le défi. Confidences exclusives.

Quand il est venu s'installer ici, tout était vide, si ce n'est le lustre à pampilles, héritage somptueux de son prédécesseur Hedi Slimane. Il n'a pas craint de rencontrer son fantôme, pas son genre, trop doux pour le bras de fer mâle, trop intelligent pour jouer la compet', trop timide pour la ramener. Anthony Vaccarello a préféré élégamment trouver ses marques dans cet hôtel particulier de la rue de l'Université, Paris, viie arrondissement, monter le grand escalier en pierre blanche, occuper deux pièces imposantes qui donnent l'une et l'autre sur une cour intérieure si calme, on n'entend guère le murmure des ateliers qui occupent l'étage - seuls les cris des enfants de l'école d'à côté retentissent parfois, quand sonne l'heure de la récré. Il a posé à même le sol de grands panneaux noirs et larges sur lesquels s'alignent les photos qui l'inspirent, il a chiné un buffet doré, une chaise longue, une table basse en marbre, y a rangé quelques livres d'art, Andy Warhol, All About Yves, on ne le photographiera pas, il aimerait que ce lieu reste privé, un tant soit peu.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires