Versace for H&M: 3 questions à Donatella Versace

09/11/11 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Mardi 8 novembre, à New-York, Donatella organisait un vrai défilé, glamour et sexy en diable comme elle en donne à Milan pour sa propre marque. Nous avons eu la chance d'être parmi les VIP. L'occasion de faire le point sur cette collaboration fashion.

Pourquoi avoir accepté cette collaboration ? J'ai accepté sans hésiter. Il y a beaucoup de jeunes qui ne connaissent pas vraiment Versace ou qui ne savent pas ce que Versace représente. J'ai donc passé en revue tous nos modèles, des plus anciens jusqu'à aujourd'hui. C'est comme un CD des plus grands succès, toutes les pièces iconiques sont regroupées dans une seule et même collection. Il est vrai qu'il y a trois ans, j'ai dit que je n'envisageais pas une collaboration. A l'époque, je me consacrais à renforcer la position de Versace en tant que maison de luxe du 21e siècle. Cette mission étant maintenant accomplie, j'ai pu envisager cette collaboration.

Quelles sont les pièces phares de cette collection ? Je craque pour la robe en jersey ornée de clous parce qu'elle démontre qu'il existe toujours un équilibre entre force et féminité chez Versace. C'est aussi comme cela que les femmes sont, je crois : à la fois déterminées et douces. Le contraste est également frappant entre l'extravagance des imprimés et le classicisme des robes en crêpe ornées de boutons dorés, comme la robe noire dos nu ou celle avec des pans lacés sur les côtés. L'esprit est différent, mais l'essence même de la marque Versace, elle, reste.

Que pensez-vous de H&M, aujourd'hui ? Le fait de travailler en collaboration avec H&M a été une véritable révélation pour moi. Je n'en reviens pas - H&M ne veut pas seulement des vêtements, mais un vraie mode, sans compromis. Quand j'ai vu les échantillons la première fois, je les ai trouvés formidables. Pour certaines pièces, je n'en croyais pas mes yeux. Était-ce une erreur ? Était-ce vraiment Versace ? Ou encore H&M ? J'ai alors pensé : pourquoi la mode est-elle tellement obsédée par les règles ?

B.G.

En savoir plus sur:

Nos partenaires